Actualités

Failed to load

Même si les installations sont rincées fréquemment, les bactéries se développent fortement dans les conduites en plastique dont le matériau libère d'abondants composés carbonés dans l'eau. (Photo : Vario Images)
23 octobre 2017

La présence de bactéries est inévitable. Elles constituent même un élément essentiel de l'eau potable. Toutefois, des problèmes de santé publique peuvent survenir si des germes pathogènes viennent à se développer dans les tuyauteries. Or, comme le montre un projet de l'Eawag et de la Haute École de Lucerne financé par la Commission pour la technologie et l'innovation de la Confédération, certaines mesures permettent de limiter ce risque. En savoir plus

Colonies de bactéries résistantes se développant sur un milieu de culture contenant des antibiotiques.  (Photo : Helmut Bürgmann, Eawag)
18 octobre 2017

Comparée à d'autres denrées alimentaires, l'eau potable suisse renferme peu de bactéries antibiorésistantes ou de gènes de résistance aux antibiotiques. C'est ce que montre une étude réalisée par l'Eawag au niveau de huit circuits de distribution sur mandat de la Société suisse de l'industrie du gaz et des eaux (SSIGE) et des sociétés d'approvisionnement en eau potable. En savoir plus

Les limnées réagit au stress thermique et aux micropolluants. Photo : Marko Koenig, Imagebroker, Okapia
16 octobre 2017

Les vagues de chaleur, dont la fréquence devrait augmenter avec les changements climatiques, ont une influence sur la Grande limnée ((Lymnaea stagnalis). C'est ce que montrent des essais de laboratoire effectués par des écologues de l'Eawag.  En savoir plus

Les produits phytosanitaires peuvent encore être détectés dans les sols bien après leur application. Photo : Markus Bolliger, Ofev
12 octobre 2017

Les produits phytosanitaires et leurs métabolites peuvent perdurer pendant des décennies dans le sol après avoir été appliqués. C'est ce que vient de montrer une étude financée par l'Office fédéral de l'environnement dans laquelle des scientifiques de l'Eawag et d'Agroscope ont mesuré les concentrations de résidus de pesticides dans des échantillons prélevés entre 1995 et 2008 sur 14 terrains agricoles suisses dans le cadre du programme d'observation nationale des sols.  En savoir plus

Prélèvements à la station d'épuration de Werdhölzli à Zurich. Photo : Eawag, Elke Suess
10 octobre 2017

Près de 1,5 millions de francs d'or et 1,5 millions de francs d'argent disparaissent chaque année dans les effluents et les boues d'épuration suisses. C'est ce que révèle une étude que l'Eawag vient de publier. Un recyclage n'est cependant pas encore rentable et les concentrations ne sont pas dangereuses pour l'environnement. Mais les travaux ont également réservé des surprises sur d'autres éléments, notamment des terres rares comme le gadolinium ou le niobium, un métal lourd. En savoir plus

Réseau des plateformes de concertation dans le domaine de l'eau en Suisse. Il s'agit souvent de groupes de travail ou de commissions au sein d'organisations plus importantes. (Graphique : Fischer et al.)
9 octobre 2017

Qu'il s'agisse de l'Association pour l'aménagement des eaux (ASAE / SWV), de l'Agenda 21 pour l'eau, de l'Association des professionnels de la protection des eaux (VSA) ou de la Société suisse de l'industrie du gaz et de l'eau (SSIGE) : selon une étude des spécialistes de sciences sociales de l'environnement de l'Eawag, la Suisse dispose de 23 plateformes de concertation différentes dédiées aux questions liées à l'eau.  En savoir plus

Prélèvements au lac de Cadagno (TI) à 1920 m d'altitude (Photo: Eawag, Helmut Bürgmann)
5 octobre 2017

Dans les lacs, les bactéries unicellulaires peuvent provoquer un brassage des couches d'eau. Ce n'est pas en faisant tourbillonner l'eau de leurs flagelles qu'elles réalisent ce tour de force mais en se rassemblant et en modifiant ainsi la densité de l'eau. En descendant, l'eau alourdie provoque alors un tourbillonnement. Ce processus vient maintenant d'être mis en évidence non seulement au laboratoire mais également dans la nature au lac tessinois de Cadagno. En savoir plus

Jörg Rieckermann, lauréat du prix « Mid-term Career Achievement Award » (Photo: ICUD 2017)
4 octobre 2017

Jörg Rieckermann, chef de groupe au sein du Département de gestion des eaux urbaines d’Eawag, s’est vu remettre le « Mid-term Career Achievement Award » lors de la conférence internationale sur l’assainissement urbain (ICUD) de cette année à Prague . Tous les trois ans, la Commission mixte sur l’assainissement urbain (JCUD) récompense des prouesses professionnelles dans le domaine de l’assainissement urbain en décernant ce prix de la réussite professionnelle. En savoir plus

Fig. 1 : Capture de truites par pêche électrique pour les besoins de l'étude. Photo: Petra Nobs, Eawag
3 octobre 2017

Dans les milieux stables, les truites se spécialisent en se partageant les différents types de proies alors qu'elles adoptent un comportement généraliste dans les torrents à l'offre alimentaire instable. De leur côté, les épinoches de différentes lignées évolutives modifient leur environnement de par leur comportement alimentaire. Cela handicape leurs descendantes à moins que celles-ci ne soient hybrides. Pour pouvoir protéger la biodiversité, il est important de bien comprendre de telles relations entre espèces et environnement.  En savoir plus

Gabriele Mayer (Photo: Raoul Schaffner, Eawag)
2 octobre 2017

Lors de son assemblée du 28 septembre, le Conseil des EPF a nommé Gabriele Mayer, cheffe du département Finances et Service du personnel, nouveau membre de la direction de l’Eawag. Dans cette nouvelle fonction qu’elle endossera le 1er octobre 2017, Gabriele Mayer représentera l’Eawag dans le domaine de la Compliance, de la Corporate Governance et du Support.  En savoir plus

Les traitements antisalissure protègent les surfaces exposées à l'eau contre les algues. Photo : Limnomar, CC-BY-SA 4.0
27 septembre 2017

Pour éviter que les coques de bateau et autres surfaces exposées à l'eau ne soient envahies par les algues, les coquillages ou les crustacés, elles sont imprégnées de produits dits antifouling ou antisalissure. Or ces biocides ne se contentent pas de protéger les surfaces traitées mais se libèrent également dans l'environnement aquatique où ils peuvent nuire à la faune et à la flore.  En savoir plus

Barrage du Lago di Luzzone. Photo : Joujou, Pixelio.de
13 septembre 2017

En concordance logique avec la votation récente sur la loi sur l'énergie, 78 % des Suisses et Suissesses sont en faveur d'une sortie du nucléaire. En savoir plus

12 septembre 2017

L'activité de recyclage des biodéchets est un marché en forte croissance dans les pays à revenus faibles et moyens. Il existe une demande importante en matière de directives concrètes pour l'utilisation de la mouche soldat noire - Black Soldier Fly - respectivement de ses larves. Le guide étape par étape publié en juillet 2017 résume les résultats de 10 années de recherche et de développement à l'Eawag dans ce domaine et communique des connaissances précieuses accompagnées d'instructions concrètes. En savoir plus

Coenonympha hero, Vladimir Sazonov/Shutterstock.com
8 septembre 2017

Les plantes importées qui prolifèrent par exemple abondamment le long des cours d'eau sont un danger pour la biodiversité. En se basant sur les données du monitoring de la biodiversité, le WSL, l'Eawag et le Centre Helmholtz pour la recherche environnementale de Halle ont étudié l'impact de 31 néophytes invasives sur les papillons en Suisse.  En savoir plus

Le bilan des atteintes portées par l’agriculture aux cours d’eau est lourd.  Photo: Markus Zeh
5 septembre 2017

Étangs asséchés, ruisseaux mis sous terre, pollution due aux engrais et aux pesticides – le bilan des atteintes portées par l’agriculture à l’eau et aux cours d’eau est lourd. Vouloir le réduire est un défi de taille non seulement pour l’agriculture, mais aussi pour l’ensemble de la société. En effet, l’approvisionnement de la population en denrées alimentaires est un objectif tout aussi important. À la journée d’information de l’Eawag, des professionnels démontrent qu’il est possible d’aborder les conflits entre l’intérêt économique et la protection en menant un dialogue objectif, en se fixant des buts transparents et en prenant toute une série de mesures. En savoir plus

Station de conditionnement de l'eau du lac d’Ipsach (photo : ESB, Oliver Oettli)
1 septembre 2017

Le réchauffement climatique nécessite-t-il que l’on déplace le captage de l‘eau potable destinée à Bienne, et que s’est-il passé l’hiver 2009 pour que l’eau captée présente une turbidité subite ? Des questions auxquelles l’Eawag, mandaté par Energie Service Biel/Bienne, a apporté des réponses, tout soulevant de nouvelles interrogations.  En savoir plus

Bastian Etter contrôle la qualité de l'urine stabilisée qui servira à produire de l'engrais.
25 août 2017

Le projet de recherche « VUNA » a permis à des chercheurs de l'EAWAG de développer un nouveau procédé de recyclage visant à récupérer les nutriments contenus dans l'urine et à les utiliser comme engrais. Les chercheurs ont fondé la spin-off Vuna SARL pour soutenir leur idéologie d'une gestion durable de l'eau et des eaux usées ainsi que pour élaborer et mettre en œuvre des concepts innovants en matière de traitement de l'eau et des eaux usées.  En savoir plus

Prélèvements d’échantillons dans une station de pompage d’eaux souterraines du district de Gujrat, dans la province du Pendjab (Photo : Tasawar Khanam, Comsats)
23 août 2017

La présence d’arsenic dans les nappes phréatiques servant à l’alimentation en eau potable et à l’irrigation est susceptible de menacer la santé de 50 à 60 millions de Pakistanais. C’est ce que révèle une étude menée sous la direction de l’Eawag, qui paraît aujourd’hui, co-financée par la DDC. Les chercheurs ont analysé à cet effet les données provenant de 1200 échantillons d’eaux souterraines et développé un modèle informatique reposant sur des critères géologiques et hydrologiques.  En savoir plus

Nouveau FIBER codirection Sébastien Nusslé.
4 août 2017

À partir d’août 2017, FIBER, le bureau suisse de conseil pour la pêche de Kastanienbaum, sera de nouveau dirigé par un binôme. La directrice actuelle, Corinne Schmid, se réjouit de collaborer avec Sébastien Nusslé. Ils assureront ensemble une codirection. En savoir plus

Solar Impulse démontre le potentiel des technologies innovantes. Pour les pays comme la Suisse, il est plus intéressant d'investir dans la recherche et développement dans le domaine photovoltaïque que de la production. Photo: Solar Impulse
26 juillet 2017

Les différentes branches de l'industrie ont besoin d'un contexte taillé sur mesure pour être porteuses d'innovation technologique. Les spécialistes des sciences sociales de l'Eawag ont élaboré un concept décrivant les moteurs significatifs de l'innovation et permettant par là même d'identifier les facteurs inhibiteurs et de développer des programmes d'encouragement spécifiques.  En savoir plus

Les chercheurs de l’Eawag avent les canalisations d’assainissement bien en main : Dans le Water Hub, ils développent des technologies pour le traitement des flux séparés des eaux usées. (Foto: Roman Keller)
24 juillet 2017

Une année s’est déjà écoulée depuis l’inauguration du NEST, le bâtiment de recherche, de l’Empa et de l’Eawag. Sur la plateforme de recherche Water Hub, les scientifiques de l’Eawag cherchent depuis lors de nouveaux modèles et méthodes de recyclage des eaux usées. Les essais de traitement et de recyclage des eaux grises ont commencé en juin. En savoir plus

19 juillet 2017

Le lac des Quatre-Cantons est un élément marquant de la Suisse centrale dont la diversité des paysages n'a d'égale que la richesse de la faune. Dans le cadre de l'étude nationale « Projet Lac », le peuplement pisciaire du lac a été recensé pour la première fois de façon quantitative et standardisée. Certains secrets sont alors remontés à la surface. En savoir plus

L’eau du Léman en surface le 1er juillet 2017 : tandis que Genève et la rive sud-ouest jusqu’à Nyon ont enregistré des températures inférieures à 10 degrés, les baigneurs ont profité de22 degrés à Évian (source : meteolakes.epfl.ch).
13 juillet 2017

Le vent qui balaie l’eau chaude du lac en surface fait remonter de l’eau beaucoup plus froide des profondeurs. En raison de ce phénomène, la température du Léman a récemment chuté à 8 degrés. Cet évènement de refroidissement a été prédit par un projet mené par l’Eawag et l’EPFL.  En savoir plus

Photo: Universität Zürich
11 juillet 2017

L’Université de Zurich a nommé Alexander Damm professeur assistant en « tenure track » pour la télédétection des systèmes aquatiques à compter du 1er août 2017. Avec ce poste de professeur assistant aménagé conjointement entre l’Eawag et l’Université de Zurich, l’Eawag souhaite élargir ses compétences et son savoir dans le domaine de la télédétection.  En savoir plus

Nicolas Derlon, Photo: Peter Penicka/Eawag
28 juin 2017

L’Eawag joue un rôle clé en faisant le lien entre recherche théorique et application. Afin de renforcer son lien avec le secteur de l’ingénierie du traitement des eaux usées en Suisse occidentale (Romandie), l’Eawag a créé un nouveau poste de chef de groupe au sein du département de Technologie des procédés. Nous avons interviewé le nouveau chef de groupe, Nicolas Derlon, sur ses future opportunités et défis.  En savoir plus

Installation d’une cytométrie en flux en ligne par Frederik Hammes (Eawag) et Michael Bsmer (onCyt Microbiology AG) dans une entreprise d'approvisionnement en eau. (Foto: Frederik Hammes)
28 juin 2017

La cytométrie en flux a révolutionné la surveillance de la qualité bactériologique de l’eau. Grâce à son automatisation, cette révolution se poursuit. Après un travail fondamental fructueux, un chercheur de l’Eawag crée maintenant une entreprise dans ce domaine. En savoir plus

Au stade juvénile, les anguilles d'Europe (Anguilla anguilla) sont encore translucides. Elles sont alors appelées civelles. Photo : European Eel Foundation
21 juin 2017

Partant de la mer des Sargasses, à l'est de la Floride, où elles ont vu le jour, les anguilles d'Europe voyagent pendant près de trois ans pour rejoindre les côtes européennes où elles atteignent l'âge adulte. Pour se diriger, elles s'orientent en fonction des faibles modifications du champ magnétique terrestre dans l'espace. En savoir plus

Le «Rainbow Biosystem» team avec Severin Schwan (Roche) et Bundesrat Johann Schneider-Ammann
20 juin 2017

Une nouvelle idée d'entreprise - le Rainbow Biosystem - développé par des chercheurs de l’Eawag a reçu un prix dans la catégorie Business plan lors de la cérémonie de remise des prix pour le concours destiné aux startups »venture » qui a eu lieu le 19 juin. En savoir plus

Dans la salle d’élevage de l’Eawag : un cristallisoir est déposé dans un bassin pour prélever des œufs de poissons zèbres pour le FET-test (Fisch Embryo Toxicity test).
13 juin 2017

Des toxicologues de l’environnement de l’Eawag ont développé des procédés permettant de se passer d’expérimentations animales pour tester de nouveaux produits chimiques : au lieu de recourir aux tests traditionnels sur des poissons adultes, l’équipe se sert de cellules ou d’embryons de poissons. Ces méthodes alternatives présentent de multiples avantages et sont de plus en plus prisées des professionnels. C’est dans ce contexte qu’une spin-off de l’Eawag vient de voir le jour. Un entretien avec ses fondatrices et fondateurs. En savoir plus

Photo : Aldo Todaro, Eawag
8 juin 2017

Le Forum Biodiversité de l'Académie suisse des sciences naturelles a nommé Florian Altermatt du département d'écologie aquatique au poste de vice-président. Le biologiste dirige l'équipe de recherche «Dynamiques spatiales» à l'Eawag et occupe un poste de professeur boursier à l'université de Zurich.  En savoir plus

Rotsee, © Eawag
7 juin 2017

Dans les lacs d'eau douce, une grande partie du méthane, gaz à effet de serre très puissant, est dégradé par des bactéries avant qu'il n'ait pu se dégager dans l'atmosphère. Une étude réalisée dans le Rotsee et le lac de Zoug montre maintenant que la majeure partie de cette dégradation n'est pas assurée par les méthanotrophes connus mais par des bactéries filamenteuses unique-ment rencontrées, jusqu'à présent, dans le domaine de l'eau potable. En savoir plus

Fig. 1 : Les scientifiques ont étudié la biologie et la chimie de l'eau en amont et en aval des stations d'épuration. Photo : Eawag
1 juin 2017

De nombreux micropolluants se déversent dans les fleuves et rivières avec les rejets des stations d'épuration. Là, il semble qu'ils ne portent pas seulement atteinte à certaines espèces mais perturbent également les fonctions de l'écosystème aquatique, affectant par exemple la dégradation des débris végétaux. C'est ce que révèle un projet de recherche lancé par l'Eawag dans le cadre de l'équipement d'une sélection de STEP de nouveaux traitements visant à réduire cette pollution. L'amélioration technique des premières stations donne déjà des résultats. En savoir plus

À Tiefencastel (GR), une galerie de dérivation mise en service en 2012 permet de transporter les sédiments vers l'aval en cas de crue afin d'éviter qu'ils ne s'accumulent dans la retenue de Solis. Photo : ewz-Medienarchiv, Matthias Kunfermann
18 mai 2017

Les galeries de dérivation des sédiments, dont la fonction première est de limiter les dépôts de charriage dans les retenues, ont également un effet bénéfique sur les conditions écologiques dans les tronçons en aval. C'est ce que montre une étude menée au niveau du barrage de Solis, dans les Grisons, par des biologistes de l'Eawag et de la Haute école zurichoise des sciences appliquées.  En savoir plus

Carpanak au large de Van était jusque dans les années 1960 une péninsule, accessible à pied. Photo: Yama Tomonaga
16 mai 2017

Les sédiments du lac de Van, en Turquie, renferment des archives exceptionnelles sur le climat. En étudiant la salinité de leur eau interstitielle, des chercheurs ont maintenant réussi à expliquer les énormes variations de niveau qu'a connues le lac ces 250 000 dernières années. Une idée toute simple qui pourrait bientôt trouver d'autres applications. En savoir plus

Sur le lac de Soppensee (LU) – photo: Eawag
9 mai 2017

L'analyse des gaz, qui demandait habituellement des mois de travail au laboratoire, peut aujourd'hui être effectuée en un temps record sur le terrain. Une équipe de l'Eawag a mis au point un spectromètre de masse portatif qui permet d'analyser les gaz sur place. L'invention a maintenant donné naissance à une nouvelle entreprise spin-off. En savoir plus

Jürg Sigrist lauréat du concours photo FNS
4 mai 2017

Lors du concours photo du Fonds National Suisse (FNS), la photo de Jürg Sigrist a remporté le premier prix dans la catégorie « Les femmes et les hommes de la science ».  En savoir plus

Fieldwork on Lake Victoria
2 mai 2017

Dans le lac africain Victoria, le conflit s’exacerbe entre l’élevage piscicole dans des cages à poissons en filet et la pêche « normale ». En outre, les espèces invasives, les eaux résiduaires, les pesticides ou les constructions de barrages exercent une pression grandissante sur l’écosystème unique.  En savoir plus

Janet Hering
28 avril 2017

L’Institut pour l’Éducation relative à l’Eau IHE de Delft a décerné à la directrice de l’Eawag Janet Hering le titre de membre honoraire. L’institut néerlandais mène des recherches sur les questions d’eau dans les pays en voie de développement et en transition, encourage le transfert de connaissances dans ces pays et contribue à la formation de professionnels de l’eau locaux.  En savoir plus

Fig. 1 : Le chercheur Tony Merle testant au laboratoire les performances d’un nouveau procédé combinant membrane et ozone pour le traitement des eaux chargées en bromures. Photo : Andres Jordi, Eawag
27 avril 2017

Lorsque une eau à potabiliser ou à épurer contient des bromures, l’ajout d’ozone visant à éliminer les micropolluants peut aboutir à la formation de bromates, un composé potentiellement cancérigène. Pour contrer cela, des chercheurs de l'Eawag ont développé une technique permettant de limiter fortement la formation de bromates lors de l'ozonation. L'astuce : injecter l’ozone en petites doses à travers une membrane en téflon.  En savoir plus

Grafik: ENSI
19 avril 2017

La Société coopérative nationale pour le stockage de déchets radioactifs (Nagra) a proposé début 2015 deux sites pour des dépôts en couches géologiques profondes. En savoir plus

Photo: Eawag / Plancton
11 avril 2017

S'il est aujourd'hui incontestable que la pollution chimique a un impact sur l'écologie, on sait encore mal comment elle agit. Une étude de l'Eawag montre maintenant que les médicaments et produits d'hygiène corporelle présents dans un lac réduisent d'autant plus la diversité algale que leurs concentrations augmentent. Émerge alors une communauté plus monotone qui pourrait ne plus être en mesure de réagir avec flexibilité aux fluctuations de l'environnement. En savoir plus

Nanoparticules d’argent synthétiques, grossies 100 000 fois. (Eawag, Ralph Kägi)
6 avril 2017

Dans le PNR 64, 23 équipes suisses ont travaillé pendant cinq ans sur le comportement des nanomatériaux synthétiques. Aujourd’hui les synthèses sont présentées à une conférence de presse à Berne. Il est déjà établi que beaucoup de composés se comportent différemment lorsqu’ils sont présents sous la forme de nanoparticules. Dans le cadre du programme national de recherche, les scientifiques ont souhaité évaluer le risque qu’ils peuvent alors représenter pour l’homme et l’environnement.  En savoir plus

Photo: Markus Zeh
4 avril 2017

Les petits cours d'eau sont pollués par une multitude d'herbicides, de fongicides et d'insecticides. Dans une étude réalisée sur mandat de l'Office fédéral de l'environnement qui paraît aujourd'hui, les normes de qualité de l'eau ne sont respectées dans aucun des cinq ruisseaux examinés. Même les concentrations de polluant présentant une toxicité aiguë pour les organismes aquatiques sont parfois dépassées.  En savoir plus

Les chercheuses de l’Eawag, Maryna Peter (centre) et Regula Meierhofer (à droite) avec le prix.eco. (Photo: eco.ch)
3 avril 2017

Le forum suisse du développement durable eco.ch a remis, le 31 mars 2017 au théâtre de Bâle, devant 500 spectateurs, le prix eco.ch 2017 dans la catégorie prix principal au projet «Gravit’eau» de l’Eawag et de la Haute école pour les sciences de la vie FHNW. En savoir plus

Fig. 1 : Le bâtiment expérimental NEST est occupé en permanence pour l'hébergement des personnes en visite et ses bureaux sont utilisés au quotidien. (Illustration : Empa)
28 avril 2016

L'Eawag et l'Empa se servent du bâtiment modulaire expérimental NEST pour étudier de nouvelles formes d’habitat et de travail et tester de nouveaux matériaux de construction et systèmes énergétiques avec leurs partenaires de l'industrie et de la recherche. En savoir plus