Détail

Barrage du Lago di Luzzone. Photo : Joujou, Pixelio.de

Les Suisses prêts à payer pour plus d'hydraulique afin de sortir du nucléaire

13 septembre 2017,

En concordance logique avec la votation récente sur la loi sur l'énergie, 78 % des Suisses et Suissesses sont en faveur d'une sortie du nucléaire. C'est ce qu'indique un sondage représentatif effectué par des économistes de l'environnement de l'Eawag. Les citoyens helvétiques seraient ainsi prêts à payer en moyenne au moins 160 francs ou un cinquième de plus par habitant et par an pour leur facture d'électricité si cela permettait d'arrêter toutes les centrales nucléaires du pays. Ces résultats sont à l'unisson de la Stratégie énergétique 2050 de la Confédération qui prévoit une sortie progressive du nucléaire. Cet objectif doit être atteint en compensant en partie l'arrêt des centrales par une augmentation de la production d'hydroélectricité. Selon l'étude de l'Eawag, les ménages suisses préfèreraient alors une extension des centrales hydroélectriques existantes à la construction de nouveaux aménagements en raison d'un impact environnemental moindre. Ils seraient alors prêts à accepter une hausse moyenne de 180 francs de leur facture d'électricité en plus des coûts de la sortie du nucléaire. Les chercheurs voient ainsi un potentiel économique dans l'hydraulique bien que ce secteur soit actuellement mis à mal dans le marché de l'électricité en partie libéralisé en Suisse.

Créée par Andres Jordi