Détail

Les limnées réagit au stress thermique et aux micropolluants. Photo : Marko Koenig, Imagebroker, Okapia

Les escargots aquatiques supportent bien les vagues de chaleur

16 octobre 2017,

Les vagues de chaleur, dont la fréquence devrait augmenter avec les changements climatiques, ont une influence sur la Grande limnée ((Lymnaea stagnalis). C'est ce que montrent des essais de laboratoire effectués par des écologues de l'Eawag. Confrontés à un stress thermique, ces escargots investissent par exemple davantage dans la reproduction, chacun produisant 60% d'œufs supplémentaires. Cet effort se fait cependant au détriment des défenses immunitaires, la synthèse de phénoloxydase, une enzyme intervenant dans la défense contre les parasites, étant de son côté réduite de 36%. Par ailleurs, lorsque les limnées étaient également exposées à des concentrations encore faibles de micropolluants, une superposition de certains effets était observable, les réactions étant même parfois contraires. Ainsi, la présence de micropolluants annulait en partie la production d'œufs stimulée par la chaleur. Étant donné que les réactions au stress n'étaient que temporaires, les scientifiques prêtent à la Grande limnée une bonne résilience face aux modifications de son milieu. Il serait cependant hasardeux de transposer cette souplesse aux autres invertébrés aquatiques.

Article original

Salo T. et al. (2017): Resilience to heat waves in the aquatic snail Lymnaea stagnalis: Additive and interactive effects with micropollutants. Freshwater Biology online
https://dx.doi.org/10.1111/fwb.12999

Créée par Andres Jordi