Détail de l'archive

L'évaluation écotoxicologique des médicaments se concentre sur les substances mères en raison du manque général de données sur leurs produits de transformation. (Photo : Caro/Sorge)

Manque de données écotoxicologiques sur les produits de transformation

14 mars 2017,

Plus de 8000 produits pharmaceutiques basés sur plus de 3000 substances actives sont actuellement autorisés à la vente en Suisse. Leur dégradation biologique et/ou chimique peut donner naissance à des produits de transformation qui sont parfois plus toxiques que les substances mères ou tout aussi problématiques en raison d'une plus grande mobilité. Dans une étude de cas, des chercheurs du Centre Ecotox Eawag/EPFL et de l'Eawag montrent qu'il est impératif d'obtenir davantage de données sur ces produits de transformation pour pouvoir évaluer le risque qu'ils représentent pour l'environnement. Il existe certes des modèles prévisionnels basés sur la structure des molécules qui permettent d'estimer la toxicité des produits de transformation à partir de celle de la substance mère mais ils nécessitent une grande quantité de données pour être validés. Les scientifiques recommandent donc de procéder à la génération systématique de données sur les produits de transformation dans le cadre des procédures d'autorisation et de les rendre accessibles. Seule cette stratégie permettra, à leurs yeux, de comparer efficacement les différentes méthodes d'évaluation et d'émettre des recommandations fiables.

Créée par Andres Jordi