Détail de l'archive

Le projet d’épuration des eaux usées à Asselda (Maroc) approvisionne les habitants et les vergers en eau propre.

Le projet du collaborateur de l’Eawag Bouziane Outiti est nominé pour l’Energy Globe Award

7 novembre 2016,

Bouziane Outiti, collaborateur de l'Eawag, est nominé pour l’Energy Globe World Award 2016 avec son projet d'épuration des eaux usées au Maroc. Le prix sera attribué le 10 novembre dans le cadre de la Conférence mondiale sur le climat de Marrakech et a pour objectif de montrer qu'il existe déjà des projets durables et innovants qui apportent des réponses à de nombreux problèmes environnementaux et qui protègent nos ressources.

Chaque année, le célèbre prix « International Energy Globe Award » est décerné à des projets durables et innovants dans les catégories Terre, Feu, Eau, Air et Jeunesse. En outre, le meilleur des projets gagnants reçoit également l'« Energy Globe World Award ». Cette année, la remise des prix aura lieu le 10 novembre dans le cadre de la Conférence mondiale sur le climat de Marrakech. Un jury international a procédé à l'évaluation d'environ 2000 candidatures de 178 pays et 17 projets ont été nominés pour leur caractère particulièrement durable et innovant. L'un des trois nominés dans la catégorie Terre est le collaborateur de l'Eawag Bouziane Outiti pour son projet d'épuration des eaux usées dans les villages berbères marocains autour d'Asselda. En tant que Président de l'« Association Maroco-Suisse pour l’environnement et le développement » A.M.S.E.D., il avait déjà reçu début juin le prix national Energy Globe Award Marocco.

Les deux villages sont situés à environ 50 km au sud de Marrakech et comptent à eux deux 1200 habitants qui vivent principalement de l'agriculture. Avant le lancement du projet, les eaux usées non traitées des foyers étaient directement déversées dans la zone agricole et dans le fleuve voisin. Ceci avait pour conséquence non seulement de polluer l'environnement, mais également de nuire à la santé des habitants. Aujourd'hui, les eaux usées sont traitées dans une station d'épuration et l'eau purifiée peut être utilisée pour l'irrigation des vergers. Bouziane Outiti précise : « Le système combine une installation plantée de roseaux et un étang d'eaux usées. Mis à part un siphon qui se déclenche automatiquement pour l'alimentation intermittente des filtres plantés et une pompe à l'énergie solaire qui sert à l'irrigation des vergers, la station d'épuration ne nécessite ni dispositifs mécaniques, ni apport extérieur d'énergie. D'autre part, l'installation n'émet pratiquement pas d'odeurs. Cette combinaison de procédés est une nouveauté au Maroc. » Selon Outiti, l'installation mise en service en février 2015 a été entre-temps remise avec succès à la commune et elle est soutenue financièrement par le Ministère de l'Intérieur. « Nous avons trouvé une entreprise professionnelle pour l'entretien et nous procédons deux fois par an, avec l'Association, à des contrôles de qualité », poursuit Bouziane Outiti, « nous sommes très satisfaits de la bonne collaboration entre l'État, l'administration communale, l'entreprise privée et notre association et nous nous réjouissons de participer à la remise du prix. »

Plus d'informations sur les projets nominés et sur l'Energy Global World Award sur www.energyglobe.info. Il sera également possible d'y suivre en live la remise des prix le 10 novembre.

Créée par Martina Schürmann