Détail de l'archive

Mieux vaut être prudent lors de la mise en service des conduites d'eau

23 juin 2016,

Dès qu'une nouvelle installation sanitaire se charge en eau potable, les microorganismes présents dans l'eau se mettent à coloniser les conduites. Suivant l'origine de l'eau, celle-ci peut contenir de 1000 à 100’000 bactéries par millilitre et jusqu'à 2000 espèces différentes. Parmi elles se trouvent également des germes pathogènes : en temps normal, leurs concentrations sont toutefois si faibles qu'ils ne représentent pas de danger pour la santé. Pour qu'il en soit ainsi, il est cependant primordial que certaines précautions soient prises lors de la mise en service de l'installation. Comme vient de le montrer une étude de l'Eawag et de la Haute École de Lucerne, certains moyens très simples permettent d'éviter tout risque de contamination. Il est ainsi conseillé d'utiliser un gaz inerte plutôt que de l'eau pour vérifier l'étanchéité des conduites et d'attendre de se situer juste avant la mise en service pour contrôler la résistance à la pression avec de l'eau. Les scientifiques recommandent d'utiliser un filtre hygiénique lors de la mise en charge de l'installation et d'effectuer un rinçage avec une solution désinfectante. Le système doit ensuite être raccordé au réseau d'alimentation en eau potable et être rincé à l'eau froide. Il est conseillé de faire fonctionner l'installation régulièrement jusqu'à sa prise en charge par le propriétaire de façon à éviter une stagnation prolongée de l'eau dans les tuyaux. Ces simples précautions permettront alors d'éviter des interventions coûteuses par la suite.

Créée par Andres Jordi