Actualités

Failed to load

Près de 100 millions de sphères en plastique réduisent les pertes par évaporation du réservoir Ivanhoe de Los Angeles. (Photo : Junkyardsparkle, CC0 1.0)
17 juillet 2018

Les billes de plastique noires, qui réduisent les pertes par évaporation sur les réservoirs dans le sud, ne sont pas aussi efficaces qu'on le supposait auparavant. Des quantités considérables d'eau sont déjà utilisées dans leur production.  En savoir plus

Les bactéries du genre Clostridium, qui forment des spores, sont fréquentes dans la flore intestinale. (Source: https://pictures.doccheck.com/de/photo/45110-clostridium-difficile)
20 juin 2018

La résistance aux antibiotiques se transmet par les spores bactériennes et peut y être conservée pendant des années. C'est ce que montrent des études de l'Eawag et de l'université de Neuchâtel. En savoir plus

15 juin 2018

Le système de contrôle de réseau d’assainissement CENTAUR a été reconnu comme étant la « nouvelle technologie la plus innovante de l’année » lors des Water Industry Awards 2018 en Angleterre. CENTAUR, acronyme de « Cost Effective Neural Technique for Alleviation of Urban Flood Risk » (Technique neurale à faible coût de réduction des risques d’inondation en milieu urbain), est soutenu par le programme Horizon 2020 de l’Union Européenne. Des chercheurs de l’Eawag ont participé à ce projet. En savoir plus

Parc national en Malaisie
1 juin 2018

Les pays du Sud recèlent une multitude de ressources génétiques. La plupart des entreprises qui commercialisent ce trésor naturel proviennent en revanche du Nord. Le Protocole de Nagoya a vu le jour dans le but d’assurer une utilisation équitable des ressources génétiques et un partage juste des avantages qui en découlent.  En savoir plus

Une femelle adulte du puceron noir de la fève (Aphis fabae) et sa progéniture sont attaqués par Lysiphlebus fabarum, la guêpe parasitoïde des pucerons. (Photo : Christoph Vorburger, Eawag)
28 mai 2018

Des micro-organismes vivant en symbiose peuvent infiltrer les agents de lutte biologique en protégeant leur hôte contre les agresseurs. Les organismes hôtes peuvent même transmettre à leur descendance ces passagers qui leur sont utiles. Les scientifiques n’ont jusqu’à présent guère pris en compte ce phénomène ; ils peuvent cependant le contrecarrer grâce à de nouveaux résultats de recherche. En savoir plus

Le Rhin alimente les réserves d'eau potable de Bâle. Or la gestion normative des pollutions est particulièrement délicate dans les cours d'eau frontaliers. Source : Norbert Aepli
16 avril 2018

Quelles sont les zones qui contribuent à la charge en micropolluants détectée dans le Rhin à Bâle ou à Düsseldorf ? Quelle est l'efficacité de la collaboration transfrontalière entre les autorités et les distributeurs en matière de réglementation et de prévention ? Des scientifiques de l'Eawag ont mis au point une approche interdisciplinaire pour détecter les points faibles. En savoir plus

La délimitation d'espaces suffisamment grands réservés aux cours d'eau (ici au Doubs près de la Motte / JU) est controversée dans de nombreux endroits (Photo : OFEV, Ex-Press, Herbert Böhler & Flurin Bertsch).
5 avril 2018

Le soutien financier et la poursuite du développement de l'énergie hydraulique, les impacts négatifs des produits phytosanitaires et la délimitation des espaces à réserver aux cours d'eau ont été les thèmes marquants de la politique suisse de l'eau en 2017. En savoir plus

Prélèvements dans la station d'épuration zurichoise de Werdhölzli  (Photo : Peter Penicka, Eawag)
7 mars 2018

En 2017, 68 villes, pour la plupart européennes, ont à nouveau participé à une étude mondiale sur les concentrations de drogues dans les eaux usées. L'Observatoire européen des drogues et des toxicomanies (EMCDAA) a publié les résultats aujourd'hui.  En savoir plus

Alerte inondation ! Les chercheurs de l'Eawag rassemblent des données pour pouvoir mieux modéliser les inondations dues aux fortes pluies en milieu urbain. (Photo : Eawag, Andreas Scheidegger)
12 février 2018

De forts orages peuvent provoquer des inondations en milieu urbain. Pour pouvoir modéliser de tels évènements, il faut disposer de données sur celles survenues dans le passé. Or ni les niveaux d'eau ni les vitesses d'écoulement ne sont mesurés dans les rues et sur les places de nos villes. L'Eawag s'est proposé d'obtenir ces informations en exploitant les vidéos et photos existantes. En savoir plus

La transmission sans câble de données provenant du sous-sol est un défi. Un chercheur en train d’effectuer dans le réseau hertzien des essais de portée pour les capteurs. (Photo: S. Dicht / C. Ebi, Eawag)
8 février 2018

Si vous voyez une personne portant un vêtement de protection orange vif sortir d’une bouche d’égout avec un ordinateur portable, il pourrait bien s’agir d’un collaborateur ou d’une collaboratrice de l’Institut de recherche de l’eau Eawag. Surtout dans la commune zurichoise de Fehraltorf. En effet, l’Eawag y installe depuis 2016 un réseau unique au monde de capteurs destinés à documenter le cycle de l’eau en milieu urbain.  En savoir plus