Actualités

15 août 2019

Les eaux souterraines suisses contiennent de nombreux produits de dégradation des pesticides. L'Eawag et l'ETH Zurich l'ont mis en lumière lors d'une étude élaborée. Les produits de transformation (métabolites) proviennent en majorité de pesticides issus de l'agriculture. En savoir plus

25 juillet 2019

Les réserves de phosphore sont limitées et se répartissent à l’échelle mondiale entre un nombre restreint de pays. L’exploitation et le transport de ce nutriment sont complexes et coûteux. Le recyclage à l’échelle régionale devient donc de plus en plus important. La Suisse pourrait jouer un rôle pionnier avec une économie circulaire performante du phosphore. En savoir plus

8 juillet 2019

Sans phosphore, il n’y aurait pas de vie, mais les réserves de phosphore exploitables sont limitées. L’élément a été décrit pour la première fois il y a 350 ans. Cette semaine, 200 expertes et experts ou plus se sont réunis à Zurich pour discuter de l’avenir du phosphore. En savoir plus

3 juillet 2019

Le Centre national suisse de compétences 3R (3RCC) finance six projets à la hauteur de 1,2 million de CHF dans le but de promouvoir le remplacement, la réduction et le raffinement de l’expérimentation animale. En savoir plus

13 juin 2019

Certains insecticides tels que les néonicotinoïdes ont un impact sur le système nerveux des organismes. Mais pas seulement, comme le montrent les résultats d'une nouvelle étude menée en collaboration avec l'Eawag. Et les dommages occasionnés peuvent être très différents selon l'espèce de poissons. En savoir plus

29 mai 2019

Le changement climatique aura également un impact sur les eaux et les systèmes aquatiques de la Suisse. Dans quelle mesure ? C’est ce que les chercheurs de l’Eawag ont expliqué dans un rapport de synthèse sur mandat de l’OFEV. Dans l’ensemble, il devrait être possible à l’avenir de maintenir la haute qualité de l’eau en Suisse grâce à la gestion et l’adaptation. En savoir plus

25 avril 2019

Pour la première fois, un test de toxicité utilisant des cellules branchiales cultivées de poissons a obtenu la certification ISO. Ce test sert à déterminer la toxicité aiguë d’échantillons d’eau et de produits chimiques sur les poissons. Il s’agit là d’une étape décisive, car jusqu’ici on manquait d’alternatives reconnues à l’expérimentation sur des poissons vivants. En savoir plus