Détail

Annette Johnson, chercheuse à l’Eawag, nous a quitté

1 décembre 2015,

Lundi après-midi, la chercheuse de l’Eawag Annette Johnson est décédée des suites d’une grave maladie. Annette Johnson dirigeait le groupe « Water Rock Interaction » du département Ressources aquatiques et eau potable (W+T).

Annette Johnson fit de la recherche à l’Eawag pendant près de 30 ans. L’un de ses domaines de spécialité était le traitement des micropolluants géogènes dans les eaux souterraines et l’eau potable. Le fruit du projet interdisciplinaire qu’elle a dirigé, Water Resource Quality WRQ, fut publié en janvier 2015 dans l’ouvrage « Geogenic Contamination Handbook » qui a rencontré un écho très favorable au sein de la communauté scientifique. Ce guide donne aux autorités et aux planificateurs des pays en développement des recommandations éprouvées dans la pratique sur la manière de traiter de telles pollutions géogènes. C’est elle qui initia également le projet consécutif Groundwater Assessment Platform GAP.

Grâce à ses brillantes performances en tant que chercheuse, Annette Johnson fut une personnalité inspirante qui, avec ses recherches et son savoir, s’est engagée tout particulièrement en faveur des populations défavorisées des pays en développement.

Annette Johnson a adressé le message d’adieu suivant à ses collègues de l’Eawag:

«My remaining time became suddenly short, my energy vanished. I had a fantastic time working at eawag during the last thirty years and I cannot imagine a better place worldwide for the development of most relevant water solutions for the well-being of indigent people. Eawag is a wonderful base for scientific creativity and participation in international networks. I experienced great friendship among all participants across the continents and my colleagues at eawag gave me a warm home. This fulfills me with great satisfaction. I am so thankful.»

Créée par Stephanie Engeli