Détail

Illustration tirée de la publication

Résidus de produits phytosanitaires dans les eaux souterraines

15 août 2019,

Les eaux souterraines suisses contiennent de nombreux produits de dégradation des pesticides. L'Eawag et l'ETH Zurich l'ont mis en lumière lors d'une étude élaborée. Les produits de transformation (métabolites) proviennent en majorité de pesticides issus de l'agriculture.

13 substances ont été détectées pour la première fois dans les eaux souterraines, dont 15 à des concentrations supérieures à 100 ng/L. Il s'agit de la valeur requise pour les pesticides de l'ordonnance sur la protection des eaux. Les chercheurs ciblent particulièrement les métabolites du chlorothalonil, un produit utilisé contre les attaques fongiques dans les cultures de céréales, légumes, vins et plantes ornementales. Un métabolite du chlorothalonil a été trouvés dans toutes les 31 échantillons, en partie à des concentrations jusqu'à 25 fois supérieures à l’exigence chiffrée pour pesticides dans les eaux souterraines dans l'ordonnance sur la protection des eaux et pour l'eau potable dans la législation alimentaire.

L'étude fait partie d'une thèse et a été financée par l'Office fédéral de l'environnement (OFEV) dans le cadre de l’observation nationale de la qualité des eaux souterraines NAQUA. Il a été publié hier en ligne par la revue Water Research de l'Association internationale de l'eau (iwa) : [pdf]
Nouveaux produits de transformation de pesticides pertinents dans les eaux souterraines détectés à l'aide d'un dépistage ciblé et suspect des micropolluants agricoles et urbains par LC-HRMS. Karin Kiefer, Adrian Müller, Heinz Singer, Juliane Hollender ; doi: 10.1016/j.watres.2019.114972

Créée par Andri Bryner