Détail

La lignée de cellules RTgill-WT1 obtenue à partir des branchies de truite arc-en-ciel convient particulièrement bien à la réalisation de tests de toxicité portant sur les produits chimiques. (Photo : Yang Yue)

Remplacer l’expérimentation animale: Financement pour les tests utilisant des cellules de poissons

3 juillet 2019,

Le Centre national suisse de compétences 3R (3RCC) finance six projets à la hauteur de 1,2 million de CHF dans le but de promouvoir le remplacement, la réduction et le raffinement de l’expérimentation animale.

Les six projets sélectionnés comprennent des approches innovantes pour remplacer les animaux utilisés dans les expériences par des cultures cellulaires ainsi que de nouvelles stratégies pour améliorer le bien-être animal et réduire le nombre d'animaux vivants nécessaires. L'objectif de tous les projets est de remplacer, de réduire ou d'améliorer l'expérimentation animale dans les institutions de recherche suisses et d'améliorer ainsi le bien-être des animaux, tout en produisant des résultats plus fiables, reproductibles et plus pertinents pour les humains.

Kristin Schirmer, chercheuse à l'Eawag, a reçu environ 251 000 francs suisses pour son projet. Elle veut réaliser son test de toxicité déjà certifié ISO avec des cellules de poissons sans aucune expérimentation animale. Elle prévoit remplacer le sérum fœtal de veau actuellement nécessaire à la croissance cellulaire par un milieu qui ne contient aucun composant animal.

Créée par Karin Stäheli