Détail

« Otto Jaag », le bateau de recherche du lac de Greifen, lors de son baptême en 2013.

Piet Spaak représente le monde de la recherche au sein de l'Association pour la protection du lac de Greifen (VSG)

Le 25 juin 2020, le Verband zum Schutz des Greifensees (VSG) (Association pour la protection du lac de Greifen) a procédé à l’élection de son nouveau conseil des délégués. Outre les représentants de toutes les communes riveraines du lac, cet organe regroupe également des services cantonaux, des représentants de l'agriculture, des pêcheurs, des plaisanciers et, désormais, un représentant du monde la recherche en la personne de Piet Spaak, écologiste aquatique à l’Eawag, fraîchement élu.

Ce spécialiste du zooplancton lacustre rappelle qu'il a été nommé « ad personam » et non sur ordre de l'Eawag. Néanmoins, il a naturellement toute liberté pour défendre les intérêts de l'Eawag concernant le lac et l'Eawag peut ainsi tirer encore meilleur profit du réseau resserré des « parties prenantes » directement concernées par le lac.

En contrepartie, l'Association bénéficie dorénavant des connaissances de l'Eawag sur le lac. Il est d’ores et déjà prévu qu’une publication de la Société des sciences naturelles consacrée au lac de Greifen soit enrichie d’un ou de plusieurs articles sur les recherches de l'Eawag sur les eaux du lac. « Nous disposons d'une somme de connaissances considérable sur le lac, par exemple en ce qui concernant les algues et leur dynamique, les modifications dues au changement climatique ou encore les entrants tels que les engrais et les pesticides », affirme P. Spaak. Il est important que ce savoir soit diffusé en permanence et de manière compréhensible au sein de l'association.

Le lac de Greifen a toujours été d'une grande importance pour la recherche et la formation au sein de l'Eawag. Il est situé à proximité du siège de Dübendorf. Avec l’« Otto Jaag », l'Eawag possède l'un des rares bateaux à moteur officiellement autorisés sur le plan d'eau constitué en réserve naturelle par le canton dès 1941. C’est pourquoi P. Spaak espère que sa nomination au conseil des délégués profitera également à l'Eawag et qu’elle bénéficiera, par exemple, d’une meilleure compréhension lorsqu’elle devra ancrer un radeau ou poser des bouées dans le cadre d’un projet.

Créée par Andri Bryner