News archives

Failed to load

Rotsee, © Eawag
7 juin 2017

Dans les lacs d'eau douce, une grande partie du méthane, gaz à effet de serre très puissant, est dégradé par des bactéries avant qu'il n'ait pu se dégager dans l'atmosphère. Une étude réalisée dans le Rotsee et le lac de Zoug montre maintenant que la majeure partie de cette dégradation n'est pas assurée par les méthanotrophes connus mais par des bactéries filamenteuses unique-ment rencontrées, jusqu'à présent, dans le domaine de l'eau potable. En savoir plus

Fig. 1 : Les scientifiques ont étudié la biologie et la chimie de l'eau en amont et en aval des stations d'épuration. Photo : Eawag
1 juin 2017

De nombreux micropolluants se déversent dans les fleuves et rivières avec les rejets des stations d'épuration. Là, il semble qu'ils ne portent pas seulement atteinte à certaines espèces mais perturbent également les fonctions de l'écosystème aquatique, affectant par exemple la dégradation des débris végétaux. C'est ce que révèle un projet de recherche lancé par l'Eawag dans le cadre de l'équipement d'une sélection de STEP de nouveaux traitements visant à réduire cette pollution. L'amélioration technique des premières stations donne déjà des résultats. En savoir plus

À Tiefencastel (GR), une galerie de dérivation mise en service en 2012 permet de transporter les sédiments vers l'aval en cas de crue afin d'éviter qu'ils ne s'accumulent dans la retenue de Solis. Photo : ewz-Medienarchiv, Matthias Kunfermann
18 mai 2017

Les galeries de dérivation des sédiments, dont la fonction première est de limiter les dépôts de charriage dans les retenues, ont également un effet bénéfique sur les conditions écologiques dans les tronçons en aval. C'est ce que montre une étude menée au niveau du barrage de Solis, dans les Grisons, par des biologistes de l'Eawag et de la Haute école zurichoise des sciences appliquées.  En savoir plus

Carpanak au large de Van était jusque dans les années 1960 une péninsule, accessible à pied. Photo: Yama Tomonaga
16 mai 2017

Les sédiments du lac de Van, en Turquie, renferment des archives exceptionnelles sur le climat. En étudiant la salinité de leur eau interstitielle, des chercheurs ont maintenant réussi à expliquer les énormes variations de niveau qu'a connues le lac ces 250 000 dernières années. Une idée toute simple qui pourrait bientôt trouver d'autres applications. En savoir plus

Sur le lac de Soppensee (LU) – photo: Eawag
9 mai 2017

L'analyse des gaz, qui demandait habituellement des mois de travail au laboratoire, peut aujourd'hui être effectuée en un temps record sur le terrain. Une équipe de l'Eawag a mis au point un spectromètre de masse portatif qui permet d'analyser les gaz sur place. L'invention a maintenant donné naissance à une nouvelle entreprise spin-off. En savoir plus

Jürg Sigrist lauréat du concours photo FNS
4 mai 2017

Lors du concours photo du Fonds National Suisse (FNS), la photo de Jürg Sigrist a remporté le premier prix dans la catégorie « Les femmes et les hommes de la science ».  En savoir plus

Fieldwork on Lake Victoria
2 mai 2017

Dans le lac africain Victoria, le conflit s’exacerbe entre l’élevage piscicole dans des cages à poissons en filet et la pêche « normale ». En outre, les espèces invasives, les eaux résiduaires, les pesticides ou les constructions de barrages exercent une pression grandissante sur l’écosystème unique.  En savoir plus

Janet Hering
28 avril 2017

L’Institut pour l’Éducation relative à l’Eau IHE de Delft a décerné à la directrice de l’Eawag Janet Hering le titre de membre honoraire. L’institut néerlandais mène des recherches sur les questions d’eau dans les pays en voie de développement et en transition, encourage le transfert de connaissances dans ces pays et contribue à la formation de professionnels de l’eau locaux.  En savoir plus

Fig. 1 : Le chercheur Tony Merle testant au laboratoire les performances d’un nouveau procédé combinant membrane et ozone pour le traitement des eaux chargées en bromures. Photo : Andres Jordi, Eawag
27 avril 2017

Lorsque une eau à potabiliser ou à épurer contient des bromures, l’ajout d’ozone visant à éliminer les micropolluants peut aboutir à la formation de bromates, un composé potentiellement cancérigène. Pour contrer cela, des chercheurs de l'Eawag ont développé une technique permettant de limiter fortement la formation de bromates lors de l'ozonation. L'astuce : injecter l’ozone en petites doses à travers une membrane en téflon.  En savoir plus

Grafik: ENSI
19 avril 2017

La Société coopérative nationale pour le stockage de déchets radioactifs (Nagra) a proposé début 2015 deux sites pour des dépôts en couches géologiques profondes. En savoir plus