News archives

Failed to load

Maldi-MSI technique montre, comme la cocaïne s'accumule dans les poissons zèbres.
29 septembre 2016

Une étude de l'Eawag et de l'université de Zurich a révélé des faits surprenants : elle montre, grâce à une nouvelle technique d'imagerie, que la cocaïne s'accumule dans les yeux des poissons zèbres. Les résultats indiquent que, dans le contexte aquatique, l'évaluation des polluants, et en particulier des psychotropes, doit être conçue différemment, par exemple, des tests de médicaments sur les rongeurs. Et ils montrent surtout qu'il est encore hasardeux de transposer à l'homme ou aux mammifères les connaissances sur les mécanismes d'absorption et d'action de la cocaïne acquises sur les poissons. En savoir plus

Fig. 1 : Six jours durant, les étudiants, répartis en 18 groupes interdisciplinaires, ont travaillé à définir des problèmes et à élaborer des démarches pratiques pour les résoudre. (Photo : ETH / Alessandro Della Bella)
27 septembre 2016

Début septembre, l’EPF a organisé pour la deuxième fois la semaine EPF en collaboration avec l’Eawag. Plus de 180 étudiantes et étudiants originaires de 20 pays et des 16 départements de l’école polytechnique ont relevé le défi en cernant des problèmes en rapport avec le thème « Challenging Water » et en trouvant des solutions durables. En savoir plus

Fig. 1 : La diversité des thèmes abordés à Lucerne dans la journée d'info de l'Eawag reflète toute la multiplicité des enjeux et intérêts liés aux lacs. (Photo : Peter Penicka)
16 septembre 2016

Les lacs suisses sont à la fois des écosystèmes variés, des espaces de détente et des sources de richesses halieutiques et énergétiques. L'Eawag a consacré sa journée d'information 2016 aux conflits et rapports entre ces différents domaines d'intérêt. Ses conclusions : une gestion durable des milieux lacustres suppose une bonne compréhension des systèmes, ce qui requiert des données et méthodes adéquates. En savoir plus

Fig. 1 : Un spécimen de Gammarus alpinus conservé dans de l'alcool : les caractères morphologiques qui le distinguent des autres espèces de gammare ne sont reconnaissables qu'à la binoculaire. Photo : Roman Alther
8 septembre 2016

Des biologistes de l'Eawag ont découvert une nouvelle espèce de gammare présente uniquement dans l'arc alpin. Mais alors que Gammarus alpinus vit encore en paix dans la plupart des lacs de montagne, il est menacé par une espèce invasive, la « crevette tueuse », dans le lac de Constance. En savoir plus

Une scientifique observe  l’eau et les organismes dans un lac avec un aquascope. Photo : Eawag, Aldo Todaro
6 septembre 2016

Les lacs sont des écosystèmes importants. Depuis déjà plus d’un siècle, leurs secrets font l’objet en Suisse de recherches. Pourtant, les scientifiques et leurs partenaires des services spécialisés de la Confédération et des cantons vont de surprise en surprise. L’une d’entre elles est la découverte dans le lac de Constance d’une espèce de poissons que l’on avait déjà déclarée comme éteinte, conséquences des déboisements effectués par les Romains sur le pourtour du lac de Morat ou une prolifération de gènes antibiorésistants à proximité des zones de rejets des eaux usées dans le lac Léman. En savoir plus

Échantillon puisé pour L'analyse du génome (Photo: Eawag)
30 août 2016

«Wir können die biologische Vielfalt wohl bald in ähnlicher Weise bestimmen, wie wir die Chemie des Wassers messen», sagt Florian Altermatt von der Abteilung Aquatische Ökologie. Denn alle Lebewesen geben ständig DNA in die Umwelt ab, zum Beispiel über den Kot oder Hautpartikel. In einem Liter Wasser aus der Glatt (ZH) wiesen die Forscher mit dem automatisierbaren Verfahren von der Eintagsfliege bis zum Biber zahlreiche Arten nach. En savoir plus

Les politiques actuelles se concentreraient en effet le plus souvent sur la protection d'espèces rares et menacées comme le martin-pêcheur. Photo: plainpicture/NaturePL
23 août 2016

Malgré les efforts considérables fournis, l'érosion mondiale de la biodiversité se poursuit. D'après ce que viennent de publier des biologistes de l'Eawag et de l'Université de Zurich dans le Journal of Applied Ecology, cet échec serait dû à un manque d'efficacité et de pertinence des mesures de conservation engagées. En savoir plus

Fig. 1 : Hillary Clinton et Donald Trump seraient-ils politiquement moins éloignés l’un de l’autre qu’ils ne le reconnaissent? Lors du mariage de Trump en 2005, les concurrents acharnés semblaient du moins très bien s’entendre.
17 août 2016

Les acteurs politiques ont tendance à envisager leurs adversaires comme plus puissants et mal intentionnés qu’ils ne le sont réellement. Ce phénomène handicape les prises de décision et la recherche de solutions consensuelles. Des chercheurs en science politique de l’Eawag ont montré qu’il existait même dans le système suisse basé sur la démocratie de concordance.  En savoir plus

Dans le Umwelt Arena Eawag peut montrer, comment les substances valorisables provenant des eaux usées peuvent être remis dans le cycle des éléments nutritifs.
15 août 2016

Depuis peu, le procédé de recyclage VUNA (transformation de l'urine en engrais) fait l'objet d'une propre expostion dans le centre Umwelt Arena (Arène de l'environnement) à Spreitenbach. L'exposition proposée par l'Eawag a pour objectif de sensibiliser les visiteuses et visiteurs au fait que même les eaux usées contiennent des substances valorisables et que celles-ci peuvent par exemple être utilisées comme engrais. En savoir plus

Depuis 25 ans, Ole Seehausen étudie la spéciation des cichlidés.
11 août 2016

Le «Kilham Memorial Award» de la Société Internationale de Limnologie (SIL) a été décerné à Ole Seehausen, responsable du département Écologie et évolution des poissons de l'Eawag, à Kastanienbaum, et professeur d'écologie aquatique à l'université de Berne. La semaine passée, il a donné la Kilham Memorial Lecture lors du 33è Congrès de la SIL à Turin. En savoir plus