News archives

Failed to load

Au stade juvénile, les anguilles d'Europe (Anguilla anguilla) sont encore translucides. Elles sont alors appelées civelles. Photo : European Eel Foundation
21 juin 2017

Partant de la mer des Sargasses, à l'est de la Floride, où elles ont vu le jour, les anguilles d'Europe voyagent pendant près de trois ans pour rejoindre les côtes européennes où elles atteignent l'âge adulte. Pour se diriger, elles s'orientent en fonction des faibles modifications du champ magnétique terrestre dans l'espace. En savoir plus

Le «Rainbow Biosystem» team avec Severin Schwan (Roche) et Bundesrat Johann Schneider-Ammann
20 juin 2017

Une nouvelle idée d'entreprise - le Rainbow Biosystem - développé par des chercheurs de l’Eawag a reçu un prix dans la catégorie Business plan lors de la cérémonie de remise des prix pour le concours destiné aux startups »venture » qui a eu lieu le 19 juin. En savoir plus

Dans la salle d’élevage de l’Eawag : un cristallisoir est déposé dans un bassin pour prélever des œufs de poissons zèbres pour le FET-test (Fisch Embryo Toxicity test).
13 juin 2017

Des toxicologues de l’environnement de l’Eawag ont développé des procédés permettant de se passer d’expérimentations animales pour tester de nouveaux produits chimiques : au lieu de recourir aux tests traditionnels sur des poissons adultes, l’équipe se sert de cellules ou d’embryons de poissons. Ces méthodes alternatives présentent de multiples avantages et sont de plus en plus prisées des professionnels. C’est dans ce contexte qu’une spin-off de l’Eawag vient de voir le jour. Un entretien avec ses fondatrices et fondateurs. En savoir plus

Rotsee, © Eawag
7 juin 2017

Dans les lacs d'eau douce, une grande partie du méthane, gaz à effet de serre très puissant, est dégradé par des bactéries avant qu'il n'ait pu se dégager dans l'atmosphère. Une étude réalisée dans le Rotsee et le lac de Zoug montre maintenant que la majeure partie de cette dégradation n'est pas assurée par les méthanotrophes connus mais par des bactéries filamenteuses unique-ment rencontrées, jusqu'à présent, dans le domaine de l'eau potable. En savoir plus

Fig. 1 : Les scientifiques ont étudié la biologie et la chimie de l'eau en amont et en aval des stations d'épuration. Photo : Eawag
1 juin 2017

De nombreux micropolluants se déversent dans les fleuves et rivières avec les rejets des stations d'épuration. Là, il semble qu'ils ne portent pas seulement atteinte à certaines espèces mais perturbent également les fonctions de l'écosystème aquatique, affectant par exemple la dégradation des débris végétaux. C'est ce que révèle un projet de recherche lancé par l'Eawag dans le cadre de l'équipement d'une sélection de STEP de nouveaux traitements visant à réduire cette pollution. L'amélioration technique des premières stations donne déjà des résultats. En savoir plus

À Tiefencastel (GR), une galerie de dérivation mise en service en 2012 permet de transporter les sédiments vers l'aval en cas de crue afin d'éviter qu'ils ne s'accumulent dans la retenue de Solis. Photo : ewz-Medienarchiv, Matthias Kunfermann
18 mai 2017

Les galeries de dérivation des sédiments, dont la fonction première est de limiter les dépôts de charriage dans les retenues, ont également un effet bénéfique sur les conditions écologiques dans les tronçons en aval. C'est ce que montre une étude menée au niveau du barrage de Solis, dans les Grisons, par des biologistes de l'Eawag et de la Haute école zurichoise des sciences appliquées.  En savoir plus

Carpanak au large de Van était jusque dans les années 1960 une péninsule, accessible à pied. Photo: Yama Tomonaga
16 mai 2017

Les sédiments du lac de Van, en Turquie, renferment des archives exceptionnelles sur le climat. En étudiant la salinité de leur eau interstitielle, des chercheurs ont maintenant réussi à expliquer les énormes variations de niveau qu'a connues le lac ces 250 000 dernières années. Une idée toute simple qui pourrait bientôt trouver d'autres applications. En savoir plus

Fieldwork on Lake Victoria
2 mai 2017

Dans le lac africain Victoria, le conflit s’exacerbe entre l’élevage piscicole dans des cages à poissons en filet et la pêche « normale ». En outre, les espèces invasives, les eaux résiduaires, les pesticides ou les constructions de barrages exercent une pression grandissante sur l’écosystème unique.  En savoir plus

Photo: Eawag / Plancton
11 avril 2017

S'il est aujourd'hui incontestable que la pollution chimique a un impact sur l'écologie, on sait encore mal comment elle agit. Une étude de l'Eawag montre maintenant que les médicaments et produits d'hygiène corporelle présents dans un lac réduisent d'autant plus la diversité algale que leurs concentrations augmentent. Émerge alors une communauté plus monotone qui pourrait ne plus être en mesure de réagir avec flexibilité aux fluctuations de l'environnement. En savoir plus

Nanoparticules d’argent synthétiques, grossies 100 000 fois. (Eawag, Ralph Kägi)
6 avril 2017

Dans le PNR 64, 23 équipes suisses ont travaillé pendant cinq ans sur le comportement des nanomatériaux synthétiques. Aujourd’hui les synthèses sont présentées à une conférence de presse à Berne. Il est déjà établi que beaucoup de composés se comportent différemment lorsqu’ils sont présents sous la forme de nanoparticules. Dans le cadre du programme national de recherche, les scientifiques ont souhaité évaluer le risque qu’ils peuvent alors représenter pour l’homme et l’environnement.  En savoir plus