Détail

Papers to Practice: Des publications sur le thème «Évacuation des eaux usées» expliquées en bref

Dans le nouvel épisode du podcast Papers to Practice, Dorothee Spuhler parle avec Charles Niwagaba de sa publication sur le sujet des risques microbiens pour la santé lors de l’utilisation de boues fécales dans l’agriculture ougandaise. Il s’agit déjà du deuxième épisode de la série de podcasts qu’elle a lancée avec Laura Kohler.

Pendant respectivement 30 minutes, Laura Kohler (CAWST) et Dorothee Spuhler (Sandec-Eawag) présentent sous forme de podcast des publications importantes sur le thème de l’évacuation des eaux usées. La série de podcasts a pour nom «Papers to Practice» et vise à présenter les résultats de la recherche de manière à les rendre accessibles aux professionnels de l’assainissement qui ne disposent que peu de temps pour s’informer. Dans chaque épisode, les deux expertes se réunissent avec l’autrice ou l’auteur d’une publication afin de définir lors de cet entretien pour qui les résultats sont pertinents et quelles sont les conclusions les plus importantes concernant la transposition dans la pratique.

Pour le deuxième épisode, la rencontre de Dorothee avec Dr. Charles Niwagaba de l’université Makerere en Ouganda a eu lieu de manière virtuelle. Dans son article «Assessing the microbial risk of faecal sludge use in Ugandan agriculture by comparing field and theoretical model output» , celui-ci a étudié quelle est l’importance du risque d’infection microbienne pour les travailleurs et agriculteurs concernés et pour les consommateurs des aliments produits. À cet effet, il a été procédé à la recherche d’agents pathogènes possibles dans les boues fécales utilisées pour la fertilisation dans les différentes phases de leur valorisation agricole. Selon Niwagaba, les résultats ont montré que la charge microbienne actuelle chez les agriculteurs et les consommateurs est souvent plus élevée que celle prédite par les modèles. Cela est dû principalement à des sources supplémentaires de contaminations telles que par exemple des excréments d’animaux. En conséquence, le rédacteur de la publication estime très important de ne pas s’appuyer uniquement sur des modèles. En outre, diverses mesures pourraient être mises en œuvre dans la pratique tout au long de la chaîne de création de valeur afin de réduire le risque d’infection. Les mesures envisagées et autres considérations formulées par Charles Niwagaba et Dorothee Spuhler peuvent être écoutées dans l’épisode 2 de «Papers to Practice» .

Le podcast est maintenant disponible sur Anchor, Spotify et Apple Podcasts.

Photo de couverture: Eawag, Dorothee Spuhler

Créée par Yannik Roth