Détail

En 1999, Jim Morgan (à gauche) et l’ancien directeur de l’Eawag Werner Stumm (à titre posthume), ont reçu le Prix de l’eau de Stockholm qui leur a été remis par le roi de Suède Charles XVI. Gustave. (Photo: Caltech Archives)

«Un grand ami de l’Eawag»

8 novembre 2021,

Une nouvelle publication spéciale se consacre au scientifique américain Jim Morgan, dont le travail dans le domaine de la chimie aquatique a également laissé des traces à l’Eawag.

«C’était un grand ami de l’Eawag» déclare Janet Hering, directrice de l’institut de recherche sur l’eau Eawag. Elle parle de James (Jim) Morgan, un scientifique et ingénieur américain spécialiste de l’environnement, décédé en 2020 à l’âge de 88 ans. Le numéro actuel de la revue scientifique «Environmental Science & Technology» (ES&T), dont l’éditeur fondateur et premier rédacteur en chef était James Morgan, est consacré à l’héritage intellectuel de ce dernier. Janet Hering a contribué de manière significative à cette publication spéciale et a aussi écrit l’éditorial.

Le numéro spécial actuel de ES&T est consacré au chercheur sur l’eau Jim Morgan. (Photo: ACS Publications)

Le numéro spécial actuel de ES&T est consacré au chercheur sur l’eau Jim Morgan.
(Photo: ACS Publications)

Mentor et pédagogue

La plus importante rencontre professionnelle de Janet Hering avec James Morgan a eu lieu en 1996 lorsque tous deux ont travaillé au California Institute of Technology (Caltech) à Pasadena, USA, jusqu’en 2000. Elle se souvient: «Jim était toujours très généreux avec son temps et soutenait ses jeunes collègues. J’ai eu la chance de l’avoir comme mentor. Au fond de lui, c’était un pédagogue» Le manuel «Aquatic Chemistry», que James Morgan a rédigé avec Werner Stumm, directeur de l’Eawag de 1970 à1992, a été publié en 1970. Ce livre est devenu une œuvre de référence fréquemment citée et a été mentionnée lors de la remise du prix de l’eau de Stockholm à James Morgan et Werner Stumm en 1999.

Dans les années 1960, J. Morgan a obtenu son doctorat sur le traitement des eaux usées à l'université de Harvard sous la direction de Werner Stumm. Les deux hommes sont restés en contact lorsque W. Stumm est arrivé à l’Eawag en 1970. «J’ai rencontré Jim pour la première fois à l’Eawag, alors que nous participions tous les deux à un workshop sur la cinétique chimique aquatique en 1989. À ’époque, j’étais post-doctorante chez Werner Stumm», se souvient Janet Hering. L’amitié entre Stumm et Morgan avait également laissé des traces à l’Eawag.
 

Les participants à un workshop sur la cinétique chimique aquatique, organisé en 1989 à l’Eawag: Outre Jim Morgan et Werner Stumm, l’actuelle directrice de l’Eawag y participait aussi. (Photo: Eawag)
Les participants à un workshop sur la cinétique chimique aquatique, organisé en 1989 à l’Eawag: Outre Jim Morgan et Werner Stumm, l’actuelle directrice de l’Eawag y participait aussi.
(Photo: Eawag)

Il est intéressant de noter que le premier bureau de l’ES&T non américain, initié par l’ancien directeur Alexander Zehnder, se trouvait aussi à l’Eawag de 2000 à 2007. Aujourd'hui encore, deux scientifiques de l’Eawag siègent à la commission rédactionnelle de la revue spécialisée.

L’Eawag assure le libre accès

Les articles de ce numéro spécial sont accessibles gratuitement à toutes les personnes intéressées. L’Eawag et les éditions ACS financent le libre accès. Lisez ici le numéro spécial «Tribute to James J. Morgan».

Photo de couverture: Caltech Archives

Créée par Annette Ryser