Détail

Plus petits qu’un dix-millième de millimètre, les rotavirus font partie des pathogènes de la diarrhée les plus fréquents dans les pays sans eau potable. (Illustration : pixnio.com)

Une astuce pour filtrer les pathogènes de la diarrhée présents dans l’eau potable

29 avril 2021,

Les rotavirus sont très petits et par conséquent très difficiles à filtrer de l’eau. Ils font toutefois partie des agents pathogènes les plus fréquents des infections gastro-intestinales, surtout chez les enfants des pays en développement. Une équipe de chercheurs de l’Empa et de l’Eawag présente maintenant une méthode permettant à l’avenir d’éliminer plus facilement les rotavirus.

Les chercheurs de l'Empa et de l'Eawag ont recours à deux astuces en même temps pour lutter contre les minuscules agents pathogènes : suite à une réduction passagère du pH, les petits virus, qui ne mesurent que 70 nanomètres environ, s'agglomèrent et forment des agrégats plus importants. Ces derniers adhèrent alors à de nouveaux composites céramique-cuivre à charge positive et à grande surface. Jusqu’ici, cette technologie n'est pas encore en mesure d’être utilisée dans la pratique. Mais les chercheurs sont convaincus d'avoir trouvé un moyen rentable et durable de faire progresser le traitement de l'eau dans les pays en développement.