News archives

Failed to load

Le château d’eau suisse au confluent de l’Aar, de la Reuss et de la Limmat. (Photo : VBS/DDPS)
30 août 2018

L’observation de longue durée des grandes rivières suisses se fait depuis bientôt 45 ans. Une évaluation des séries chronologiques montre que le changement climatique s’accompagne aussi de modifications des processus géochimiques. C’est ainsi que l’on a enregistré une hausse des concentrations de bicarbonate dans la plupart des stations. À l’origine de ce phénomène, il y a non seulement la hausse des températures, mais aussi la charge en nutriments dans les lacs et le taux d’acidité des sols. En revanche, après un pic atteint à la fin des années 1980, les concentrations d’azote sont en recul. Cela s'explique par la réduction de l'apport d'azote dans l'agriculture et l'amélioration de l'élimination dans le traitement des eaux usées. En savoir plus

Florian Altermatt, professeur extraordinaire à l’université de Zurich, se consacre entre autres à la biodiversité dans les cours d’eau. (Photo : Université de Zurich)
28 août 2018

Le 27 août, l’écologue Florian Altermatt a été nommé professeur extraordinaire d’écologie aquatique par le Conseil de l’Université. Il travaille comme responsable de groupe dans le département « Écologie aquatique » de l’Eawag depuis plus de sept ans et a obtenu dès 2014 un poste de professeur boursier FNS à l’Université de Zurich.  En savoir plus

Spectromètre de masse à l’Eawag. (Photo : Raoul Schaffner, Eawag)
28 août 2018

Lorsqu’on analyse des prélèvements d’eau avec un spectromètre de masse, on constate aussi des pics de composés encore totalement inconnus ou dont on ne soupçonnait pas l’existence. Si des spécialistes de l’environnement s’intéressent ultérieurement à ces molécules, elles pourront être dépistées rétrospectivement dans des résultats de mesure enregistrés.  En savoir plus

Cichlidés du genre Astatotilapia dans le lac Chala (Photo : Florian N. Moser)
24 août 2018

La famille des cichlidés fait partie de celles qui comptent le plus d’espèces – et en engendre sans cesse de nouvelles. Cette lignée de poissons aux couleurs chatoyantes se développe à une telle vitesse que les chercheurs de l’Eawag ont pu suivre leur évolution pour ainsi dire de leurs propres yeux. En savoir plus

Jennifer Inauen (Photo: Eawag)
23 août 2018

Jennifer Inauen, chef de groupe du département Sciences sociales de l'environnement de l’Eawag, a reçu cette année, dans le cadre de la « European Health Psychology Society Conference » qui s’est tenue à Galway, le « Early Career Award ». La European Health Psychology Society (EHPS) récompense ainsi chaque année les jeunes expertes et experts en psychologie de la santé. En savoir plus

Dr. Miriam Langer  (Photo: Peter Penicka, Eawag)
22 août 2018

Le nombre sans cesse croissant de nouvelles substances, matières et techniques ouvrent de nouvelles possibilités. Cependant leurs impacts sur l'environnement sont souvent inconnus et doivent faire l'objet de vérifications minutieuses avant leur mise sur le marché. Pour soutenir ce processus, la Hochschule für Life Sciences FHNW et l'Eawag (Institut de Recherche de l’Eau du Domaine des EPF) ont créé une chaire commune. La professeure Miriam Langer nommée à cette chaire rejoindra son nouveau poste au 1er septembre sur le nouveau campus FHNW de Muttenz. En savoir plus

En Inde, une femme en train de pomper de l’eau d’un puits. Cependant, en maints endroits, le risque que la nappe d’eau phréatique soit polluée aux fluorures est élevé. (Photo : Dipak Shelare / Shutterstock.com)
16 août 2018

Les fluorures sont naturellement présents dans les nappes phréatiques. Ce n'est pas un problème en petites quantités, mais en Inde la concentration dépasse souvent le seuil d’innocuité pour la santé. Se basant sur de nouveaux modèles informatiques, des chercheurs de l’Eawag estiment que plus de cent millions de personnes sont concernées.  En savoir plus

Prélèvements au lac de Sihl. (Photo : CFF)
15 août 2018

L'Eawag a étudié dans différents scénarios les effets du pompage-turbinage sur la température et la qualité de l'eau des lacs concernés. Dans le cas du lac de Sihl, qui sert de réservoir à l'usine hydroélectrique de l'Etzel des CFF, la profondeur de la prise d'eau s'avère cruciale. Étant donné qu'un lac naturel se déverse en surface alors que l'eau ôtée d'une retenue est prélevée en profondeur, il apparaît en effet que le choix de l'état de référence puisse influer sur l'évaluation de l'impact sur l'environnement. L'impact écologique et paysager du pompage-turbinage sur les milieux riverains n'a pas été abordé dans ces travaux. En savoir plus

Bernhard Wehrli (Photo: Eawag)
10 août 2018

Engagement dans l'enseignement : Bernhard Wehrli, chercheur à l'Eawag, a pris le 1er août 2018 le poste de directeur des études en sciences de l'environnement à l'ETH Zurich. En savoir plus

Photo: Eawag
9 août 2018

Pour venir à bout du problème des micropolluants dans le milieu aquatique, il est notamment essentiel de développer des méthodes d'analyse novatrices et peu coûteuses. C'était l'un des principaux objectifs du programme européen EDA-EMERGE auquel l'Eawag a participé. En savoir plus