News archives

Failed to load

10 janvier 2019

Le 10 janvier 2019, l'Office fédéral de l'énergie (OFEN) décernera pour la douzième fois le célèbre prix suisse de l'énergie "Watt d'Or". Parmi les cinq lauréats figure le bâtiment de recherche et d'innovation NEST de l'Empa et de l'Eawag. Le jury a accordé une attention particulière à l'unité "Solar Fitness & Wellness" lors de sa décision. En savoir plus

Photo: Pixabay
19 décembre 2018

Les décisions dans le domaine de l’environnement sont souvent complexes. Il convient d’impliquer différents acteurs, de tester différentes variantes et d’estimer les conséquences. Pour pouvoir également prendre en compte l’opinion d’un large public, l’Eawag a développé une App innovante – truffée d’éléments ludiques. En savoir plus

Jeder Rappen zählt
14 décembre 2018

L’Eawag participe à l’action « Jeder Rappen zählt » de la SRF et de la Chaîne du Bonheur. Le « water wall » de l’Eawag, une station de lavage des mains qui fait partie du projet Blue Diversion Autarky de l’Eawag, sera sur le site de la Haute école de Lucerne (HSLU) du 16 au 21 décembre. En savoir plus

13 décembre 2018

Michael Berg, Stephan Hug, Annette Johnson (in memoriam), Andreas Voegelin et Lenny Winkel du département Ressources aquatiques et eau potable (W+T) de l'Eawag reçoivent le « Prix Sandmayer » de la Société Suisse de Chimie (SSC) pour leur engagement de longue date dans la recherche en matière de contamination des ressources en eau potable par des éléments géogènes. En savoir plus

Les STEP offrent un bon barrage contre la dissémination de la résistance aux antibiotiques. Toutefois, la part de bactéries résistantes parmi les micro-organismes présents dans l'eau est plus importante en sortie de station. (Ph: STEP de Werdhölzli)
12 décembre 2018

Les bactéries résistantes aux antibiotiques ne sont pas totalement éliminées dans les stations d'épuration. Mais seule une partie des gènes de résistance détectés en sortie provient des eaux usées ; le reste se trouve déjà dans les boues activées. Comme le montre une nouvelle étude de l'Eawag, les stations d'épuration ne constituent pas uniquement un lieu de passage mais également d'activité et de transmission de l'antibiorésistance. En savoir plus

L’amphipode commune, Gammarus pulex, en train de déchiqueter des feuilles mortes. Nicole Munz avait essentiellement des spécimens de Gammarus fossarum et de Gammarus pulex dans ses échantillons. (Photo : Eawag)
3 décembre 2018

Dans les eaux suisses, les amphipodes sont exposés à des insecticides, des résidus pharmaceutiques et autres composés traces qu’elles accumulent dans leurs tissus. Une nouvelle étude de l’Eawag montre que, lorsque les stations d’épuration sont équipées en conséquence, ces petits animaux ne renferment quasiment plus aucun composés traces. En savoir plus

Une reconstruction de la ville Aventicum (aujourd’hui Avenches) au bord du lac de Morat, l’ancienne capitale de la Suisse romaine. L’illustration provient du livre « Aventicum – Une capitale romaine » de Daniel Castella et al. (2015).
26 novembre 2018

Lorsqu’une population croît rapidement et pratique l’agriculture intensive, l’environnement en souffre souvent. C’est le constat actuel, mais c’était déjà le cas à l’époque des Romains. Des chercheurs de l’Eawag en ont trouvé des preuves dans les sédiments du lac de Morat. En savoir plus

Wenfeng Liu a reçu le prix Otto Jaag pour la protection des eaux 2018 lors de la cérémonie officielle du 17 novembre.
21 novembre 2018

Une fois de plus, c’est un doctorant de l’Eawag qui obtient le Prix Otto Jaag pour la protection des eaux. Wenfeng Liu s’est vu ainsi récompensé pour l’excellence de sa thèse intitulée « Modelling Global Water-Food-Environment-Trade Nexus in the Context of Agricultural Intensification ». Le Prix Otto Jaag pour la protection des eaux honore les travaux de doctorat et de master à l’EPF Zurich particulièrement méritants dans le domaine de la protection des eaux et de l’hydrologie. En savoir plus

Philipp Dermond réalise un échantillon de muscle et d’écailles et implante une puce dans la cavité abdominale de la truite lacustre anesthésiée. Les chercheurs pourront ainsi suivre les poissons et découvrir s’ils migrent du ... (Photo: FIBER)
20 novembre 2018

Un nouveau visage au Bureau de conseil pour la pêche (FIBER) à Kastanienbaum : Philip Dermond remplace Sébastien Nusslé et reprend ainsi la codirection aux côtés de Corinne Schmid. En octobre, Philip Dermond a quitté le département de recherche de l’Eawag Écologie et évolution des poissons pour rejoindre FIBER. En savoir plus

Lorsqu'un troupeau de gnou traverse une rivière, tous les animaux ne se rendent pas sur l'autre rive. (Photo:  iStock.com / Jannie_nikola)
16 novembre 2018

Des chercheurs de l'Eawag et de l'université de Zurich sont parvenus pour la première fois à quantifier les transferts de carbone entre différents écosystèmes. La méta-analyse qu'ils ont effectuée à l'échelle de la planète montre que ces flux peuvent être très importants et qu'ils sont souvent sous-estimés. En savoir plus