News archives

2 octobre 2019

Les modifications rapides intervenant dans le génome de deux espèces étroitement liées ne peuvent être expliquées uniquement par des processus évolutifs tels que la pression sélective. Les processus écologiques, comme la dynamique de la taille des populations, jouent à cet égard un rôle tout aussi important. Une équipe internationale de chercheurs placée sous la houlette de l’Eawag et de l’université de Constance en a fait la démonstration expérimentale pour la première fois avec une algue et un virus.  L’étude a été publiée ce jour dans la revue Science Advances.

En savoir plus
27 septembre 2019

Les sédiments fluviaux ont généralement un effet de puits pour les hormones dissoutes dans l’eau. Mais s’ils sont remis en suspension, par exemple lors d’un épisode de crue, ces substances peuvent revenir dans la colonne d’eau, avec des conséquences potentiellement négatives pour l’écosystème.

En savoir plus
23 septembre 2019

De nouvelles espèces peuvent apparaître rapidement lorsqu’elles colonisent de nouvelles niches. Mais les mutations génétiques sont rares, aussi comment une spéciation écologique si rapide est-elle possible ? Les écotypes fluviaux et lacustres d’épinoches qui sont apparus depuis peu dans le lac de Constance apportent une réponse surprenante à cette question.

En savoir plus
17 septembre 2019

Le protocole de Montréal a permis d’enrayer la dégradation de la couche d’ozone stratosphérique et donc d’empêcher une augmentation du rayonnement UVB à la surface de la Terre. Mais de nombreuses questions demeurent : quel est, par exemple, l’effet du changement climatique sur le rayonnement UV reçu par les écosystèmes aquatiques et terrestres ? Un article de revue paru récemment dans Nature Sustainability avec la contribution de l’ancienne chercheuse de l’Eawag Barbara Sulzberger traite de ces questions.

En savoir plus
10 septembre 2019

L’épuration des eaux usées communales requiert beaucoup d’énergie. L’Eawag a accompagné un projet qui constitue tant une alternative économe en énergie aux étapes traditionnelles d’épuration qu’une solution peu encombrante pour augmenter la capacité.

En savoir plus
9 septembre 2019

La prise de conscience d'une consommation durable des eaux souterraines ne cesse de croître en raison du changement de l'utilisation des terres et du changement climatique. En conséquence, on s'intéresse de plus en plus à mieux comprendre les processus naturels et anthropiques qui influencent la qualité des eaux souterraines.

En savoir plus
4 septembre 2019

Deux chercheuses de l'Eawag ont été récompensées par le Centre de compétence suisse 3R (3RCC) qui leur a décerné le prix 3RCC 2019 pour leurs travaux de recherche particuliers. Avec leur projet, les chercheuses ont pu faire certifier pour la première fois selon la norme ISO un test de toxicité utilisant des cellules branchiales cultivées. C'est un jalon important pour la promotion d'alternatives à l'expérimentation animale. Le prix a été remis le 2 septembre à Berne.

En savoir plus
3 septembre 2019

La stratégie énergétique prévoit une nouvelle expansion de l'hydroélectricité. Les cours d'eau, les lacs et les paysages aquatiques suisses sont donc soumis à des pressions. Lors de la journée d'information de l'Eawag d'aujourd'hui, quelque 200 experts de la pratique, de la recherche et de l'administration discuteront de la manière dont les différents intérêts de l'eau peuvent être pris en compte de manière durable et où la concurrence entre ces intérêts exige que des priorités soient fixées. Les chercheurs de l'Eawag démontreront qu'il ne s'agit pas seulement de solutions techniques, mais aussi d'acceptation sociale, par exemple lorsque des mesures en faveur de l'écologie de l'eau entraînent une augmentation du prix de l'électricité.

En savoir plus
30 août 2019

Les amphipodes comptent parmi les organismes invertébrés les plus importants dans l'eau. Ils ont des fonctions écologiques centrales, par exemple comme nourriture pour les poissons ou dans la dégradation des feuilles. Néanmoins, on sait étonnamment peu de choses sur ces animaux, qui mesurent entre quelques millimètres et quelques centimètres. Et malgré des exigences très différentes, les espèces ne sont guère différenciées dans la surveillance de l'eau.

En savoir plus
30 août 2019

Le 1er septembre 2019, Benoît Ferrari prendra la direction par intérim du Centre Ecotox. Benoît Ferrari est expert en écotoxicologie des sédiments. Depuis 2013, il a la responsabilité du groupe « écotoxicologie des sols et des sédiments » au Centre Ecotox à Lausanne. L'actuelle directrice, Inge Werner, restera au Centre Ecotox à temps partiel jusqu'en 2021.

En savoir plus