Détail de l'archive

CH-GNet – lancement d'une nouvelle plateforme pour les thèmes liés aux nappes phréatiques

Le nouveau réseau suisse des eaux souterraines, en abrégé CH-GNet, est à présent lancé avec son site en ligne. Une étape importante pour la nouvelle plateforme d'échange, d'information et de mise en réseau de l'Eawag.

«La plupart des Suissesses et des Suisses pensent qu'il est possible dans notre pays de capter les eaux souterraines de qualité irréprochable en quantité suffisante.» Le chercheur de l'Eawag Mario Schirmer, co-initiateur et membre de l'équipe de direction du nouveau réseau suisse des eaux souterraines CH-GNet sait qu'aujourd'hui cela ne va plus de soi. «Les eaux souterraines suisses sont de plus en plus polluées et les périodes de sécheresse sont plus fréquentes et plus longues. Pendant ces événements climatiques, il peut y avoir des pénuries d'eau locales, voire régionales, pour une durée limitée», explique Mario Schirmer.

CH-GNet: se concentrer sur les questions hydrogéologiques et les défis

C'est pour cette raison que l'Eawag a décidé en 2020 de mettre en place un réseau des eaux souterraines. Une plateforme d'échange, d'information et de mise en réseau pour les experts du secteur, la recherche, les autorités, les spécialistes de la pratique et de la mise en œuvre ainsi que pour les citoyennes et citoyens intéressés par le sujet. L'objectif de ce réseau est d'appréhender les questions et les défis hydrogéologiques sous l'influence des nouveaux développements, d'élaborer des solutions et des mesures, d'aider à les mettre en œuvre et d'augmenter la visibilité des thèmes importants pour les eaux souterraines. Christian Möck, chercheur à l'Eawag au département Ressources aquatiques & eau potable et manager de CH-GNet-Manager explique le contexte: «Il existe un besoin accru de développement continu des compétences, d'accompagnement professionnel et d'échange au niveau national entre la recherche et les groupes d'intérêt importants pour les eaux souterraines les plus variés.» CH-GNet est destiné d'une part à donner une visibilité et à traiter de manière pratique les thématiques liées aux eaux souterraines, et, d'autre part, à lancer des études pilotes et jouer un rôle de précurseur grâce au réseau, précise l'expert en eaux souterraines M. Schirmer.

Un concentré de connaissances et de compétences pour la pratique

Avec le Go live de son site en ligne, le réseau a désormais franchi une étape importante vers la mise en réseau et le transfert interdisciplinaire. En plus des informations de fond et des options de contact et d'échange, les experts trouvent aussi sur la plateforme web des résultats pertinents pour les eaux souterraines et des données significatives qui n'existaient pas jusqu’à présent en Suisse sous cette forme et qui sont constamment étendus et adaptés aux nouveaux développements. Les acteurs disposent ainsi d'informations essentielles qui leur permettent d'évaluer de manière fondée les différents questionnements. Cette présence sur le web améliore également la visibilité du thème ainsi que les défis actuels et futurs. Ainsi, différentes activités y sont répertoriées qui traitent de divers champs d'action tels que notamment le microplastique dans les eaux souterraines, l'agriculture et les nappes phréatiques ou les dynamiques et les nouvelles formations des eaux souterraines et les rendent ainsi plus facilement accessibles. De nombreuses formations continues sur le thème eaux souterraines sont également publiées sur ce portail d'information, ce qui permet de mettre à disposition des outils pratiques et des compétences sur le thème. Christian Möck: «Le site web rend CH-GNet visible, encourage l'échange et rend des connaissances importantes accessibles à tous ceux qui agissent dans le secteur des eaux souterraines. Nous pouvons ainsi nous consacrer aux défis actuels et à venir et travailler ensemble à l'élaboration de solutions.»
 

Consultez le site web de CH-GNet sur swissgroundwaternetwork.ch.

Photo de couverture: Avec le nouveau site web swissgroundwaternetwork.ch, le réseau suisse des eaux souterraines créé par l'Eawag permet la mise en réseau et le transfert interdisciplinaire entre experts, science et pratique.
(Photo: Eawag)

Créée par Simone Kral