Détail de l'archive

Succès de la Conférence sur les micropollutions

2 juillet 2013,

La Conférence Micropol & Ecohazarc 2013 s'est terminée le 20 juin 2013. Plus de 350 participants d'environ 40 pays se sont retrouvés à Zurich à l'invitation du Comité d'organisation de l'Eawag sous la direction du Prof. Hansruedi Siegrist pour s'informer sur les tout derniers développements dans le domaine de l'analyse, du comportement et de l'élimination des micropollutions dans le cycle de l'eau urbain. Un programme dense de conférences et de séances de posters y fut proposé. Une attention particulière fut accordée aux jeunes chercheurs qui, pour certains, présentaient leurs résultats scientifiques pour la première fois dans le cadre d'une conférence spécialisée. 

Jeunes spécialistes de l'eau récompensés

Les meilleurs posters scientifiques ont été récompensés par un prix. Il fut attribué à Fabio Polesel (Université technique du Danemark - DTU) pour son poster sur le thème «Activity-based fate modelling for risk assessment of three ionizable organic compounds (triclosan, furosemide, ciprofloxacin)». En outre, Anja Henneberg (Université de Tübingen, Allemagne) fut récompensée pour son poster sur le thème «Activated charcoal filtration and ozonation for an improved surface water quality: investigation of native fish». Et un Poster Award fut également attribué à la doctorante de l'Eawag Jennifer Schollee pour son poster ayant pour titre «Nontarget screening of transformation products formed in biological wastewater treatment using multivariate analysis».

Amadine Michel (Deutscher Verein des Gas- und Wasserfaches (DVGW) de Karlsruhe et TU (Université technique) de Dresde, Allemagne, reçut en outre le prix de la meilleure conférence faite par un «jeune professionnel de l'eau» («Young Water Professionals»). Dans sa présentation, Michel expose une nouvelle méthode pour déceler les tensides de trisiloxane dans les eaux de surface. Ces tensides sont aujourd'hui mis en œuvre avec succès dans de nombreux secteurs de l'industrie et de l'agriculture mais aussi dans les travaux domestiques: Ils y trouvent une utilisation intensive, depuis les pesticides, la production de mousse de polyuréthane jusqu'aux produits d'entretien pour voitures en passant par les cosmétiques et ils arrivent ainsi jusque dans les rivières et les lacs. La méthode développée par Michel permet de déceler pour la première fois avec succès ces substances dans des eaux de surface. La méthode est basée sur le procédé d'extraction liquide-liquide avec quantification finale par chromatographie liquide haute performance CLHP-MS/MS. La limite de quantification est de l'ordre de quelques nanogrammes par litre (ng/L). Amadine Michel a pu mettre en évidence la présence des tensides de trisiloxane dans le Neckar à une concentration d'env. 50 ng/L.

Créée par Andri Bryner