Détail de l'archive

L’installation d’étangs expérimentaux de l’Eawag

27 juin 2022,

Sur le terrain de l’Eawag à Dübendorf, une installation d’étangs expérimentaux permet de réaliser des essais en plein air. L’expérimentation en cours étudie comment le puceron du nénuphar – un herbivore vivant à terre comme dans les cours d’eau – influence le développement de la biocénose, la communauté des êtres vivants dans les cours d’eau.

«Nous avons des conditions très contrôlées en laboratoire, mais les résultats ne s’appliquent pas toujours exactement aux conditions extérieures, car notre monde est beaucoup plus complexe», explique Christoph Walcher du département Écologie aquatique de l’Eawag. En tant que «pond manager» interdépartemental, il est responsable de l’installation. «Les étangs expérimentaux de ce genre d’installation sont donc un important trait d’union entre les essais en laboratoire et les essais sur le terrain.» En effet, les scientifiques peuvent effectuer des essais dans les 36 étangs, dans des conditions météorologiques naturelles tout en pilotant et en contrôlant les expérimentations de manière ciblée.

Dans les étangs, les essais permettent d’analyser comment les biocénoses dans les cours d’eau se modifient sous l’influence de facteurs environnementaux: quelle est par exemple l’influence d’une modification de la teneur en nutriments sur les petits écosystèmes? Ou quelle est l’influence des interactions entre divers organismes de la biocénose à l’interface entre eau et terre?

Un essai mené conjointement avec l’Eawag, l’Universtität Münster et l’Universetität Basel est en cours. Les chercheuses et chercheurs étudient l’influence du puceron du nénuphar – un herbivore vivant à terre comme dans les cours d’eau – sur le développement de la biocénose dans les cours d’eau. Les pucerons attaquent les lentilles d’eau qui poussent à la surface des étangs. De ce fait, les algues, plantes concurrentes des lentilles d’eau, reçoivent plus de lumière et de nutriments. Les scientifiques étudient l’influence de ce phénomène sur les puces d’eau qui se nourrissent d’algues. L’idée est notamment de vérifier si leurs expressions génétiques se modifient et si les pucerons influencent ainsi indirectement l’évolution des puces d’eau. 

Vous en saurez plus sur l’essai actuel et sur les spécificités de l’installation d’étangs expérimentaux en visionnant la vidéo suivante.

Photo de couverture: Les étangs expérimentaux de l'Eawag sont un maillon important entre les essais en laboratoire et les essais sur le terrain. (Photo: Paul Donahue, Eawag)

Créée par Claudia Carle