News archives

17 novembre 2021

17 novembre 2021Les toilettes à séparation save! ont remporté le prix du design Suisse 2021. C'est également une étape importante pour Tove Larsen. Membre de la direction de l'Eawag, elle mène depuis près de 30 ans des recherches sur la manière de récupérer judicieusement les substances nutritives contenues dans les eaux usées. Dans une interview à l’occasion de la Journée mondiale des toilettes 2021, elle explique à quel point notre gestion des eaux usées est décisive pour le changement climatique et l’atteinte des objectifs de développement durable (ODD).

En savoir plus
17 novembre 2021

17 novembre 2021Avec une équipe de scientifiques et de designers, Kai Udert a développé un système de toilettes qui rend possible le recyclage sur place des nutriments contenus dans les eaux usées. Il permet de récupérer de précieux nutriments qui seront utilisés comme engrais et ne se déverseront plus dans les lacs et les océans où ils font des ravages. Il veut à présent préparer ce système à la commercialisation avec des partenaires industriels.

En savoir plus
4 novembre 2021

4 novembre 2021Le lac Léman connaît de grandes fluctuations d’une saison à l’autre en raison des variations de température et de la force des vents. La plateforme de recherche LéXPLORE a monitoré durant un an les mouvements du lac pour comprendre l’influence des éléments naturels sur son brassage. Cette recherche pionnière vient combler des études jusqu’ici partielles sur le sujet.

En savoir plus
3 novembre 2021

3 novembre 2021Comme beaucoup de plantes terrestres, les herbes marines vivent en symbiose avec des bactéries. Une étude menée par des biologistes de l'Institut Max Planck de microbiologie marine de Brème et de l'Eawag qui vient de paraître dans la revue Nature montre que les posidonies de Méditerranée renferment dans leurs racines des bactéries qui leur fournissent l'azote dont elles ont besoin pour se développer. Jusqu'à présent, de telles symbioses n'étaient connues qu'en milieu terrestre.

En savoir plus
2 novembre 2021

2 novembre 2021Dans nos lacs, fleuves et rivières évoluent une infinité d’êtres vivants, de plantes et bactéries minuscules, à peine visibles ou invisibles à l'œil nu. Une caméra sous-marine permet d’observer et de déterminer les espèces de ces êtres vivants en temps réel.

En savoir plus
14 octobre 2021

14 octobre 2021Avec le réchauffement climatique, les épisodes de chaleur ou de pluies extrêmes seront de plus en plus fréquents et les systèmes traditionnels d'évacuation des eaux urbaines seront alors vite dépassés. Les infrastructures bleues et vertes peuvent offrir des solutions. Si elles sont bien conçues, elles peuvent accroître aussi bien la biodiversité que le bien-être dans la ville.

En savoir plus
5 octobre 2021

5 octobre 2021L’évolution joue un rôle crucial dans les points de bascule des écosystèmes, comme l’ont montré deux études récemment publiées par des chercheurs de l’Eawag. En tenant compte de cette influence, on réussira à mieux prédire les effondrements d’écosystèmes à l’avenir. En même temps, ces études montrent comment réduire le risque d’effondrement d'unécosystème et augmenter ses chances de récupération.

En savoir plus
26 août 2021

26 août 2021Depuis 2019, un laboratoire appelé LéXPLORE flotte sur le lac Léman. Natacha Tofield-Pasche, limnologue à l’EPFL et cheffe de projet du LéXPLORE, et Damien Bouffard, chercheur à l’Eawag et membre du comité de pilotage du LéXPLORE expliquent sur quoi portent les recherches et pourquoi cette plateforme de recherche est unique.

En savoir plus
12 août 2021

12 août 2021Dans la pratique, les décisions relatives à la gestion de l’eau sont souvent liées à de grandes incertitudes. Il est essentiel de quantifier ces incertitudes et de communiquer sur celles-ci pour que la science soutienne la transparence des décisions sociétales.

En savoir plus
6 août 2021

6 août 2021L'azote est indispensable à toute forme de vie. Par conséquent, il était très important pour le développement de la vie aux premiers âges de notre planète que l'azote gazeux de l'atmosphère puisse être converti en une forme biodisponible. Jusqu'à présent, on supposait que cela était principalement le fait de cyanobactéries. Dans un article publié aujourd'hui dans « Nature Communications », une équipe de recherche montre maintenant que les bactéries pourpres sulfureuses pourraient également avoir contribué de manière substantielle à la fixation de l'azote. L'océan du Protérozoïque n'étant plus disponible pour des études directes, les chercheurs ont utilisé un habitat comparable : le lac de Cadagno au Tessin.

En savoir plus