Actualités

Failed to load

Jeder Rappen zählt
14 décembre 2018

L’Eawag participe à l’action « Jeder Rappen zählt » de la SRF et de la Chaîne du Bonheur. Le « water wall » de l’Eawag, une station de lavage des mains qui fait partie du projet Blue Diversion Autarky de l’Eawag, sera sur le site de la Haute école de Lucerne (HSLU) du 16 au 21 décembre. En savoir plus

13 décembre 2018

Michael Berg, Stephan Hug, Annette Johnson (in memoriam), Andreas Voegelin et Lenny Winkel du département Ressources aquatiques et eau potable (W+T) de l'Eawag reçoivent le « Prix Sandmayer » de la Société Suisse de Chimie (SSC) pour leur engagement de longue date dans la recherche en matière de contamination des ressources en eau potable par des éléments géogènes. En savoir plus

Les STEP offrent un bon barrage contre la dissémination de la résistance aux antibiotiques. Toutefois, la part de bactéries résistantes parmi les micro-organismes présents dans l'eau est plus importante en sortie de station. (Ph: STEP de Werdhölzli)
12 décembre 2018

Les bactéries résistantes aux antibiotiques ne sont pas totalement éliminées dans les stations d'épuration. Mais seule une partie des gènes de résistance détectés en sortie provient des eaux usées ; le reste se trouve déjà dans les boues activées. Comme le montre une nouvelle étude de l'Eawag, les stations d'épuration ne constituent pas uniquement un lieu de passage mais également d'activité et de transmission de l'antibiorésistance. En savoir plus

L’amphipode commune, Gammarus pulex, en train de déchiqueter des feuilles mortes. Nicole Munz avait essentiellement des spécimens de Gammarus fossarum et de Gammarus pulex dans ses échantillons. (Photo : Eawag)
3 décembre 2018

Dans les eaux suisses, les amphipodes sont exposés à des insecticides, des résidus pharmaceutiques et autres composés traces qu’elles accumulent dans leurs tissus. Une nouvelle étude de l’Eawag montre que, lorsque les stations d’épuration sont équipées en conséquence, ces petits animaux ne renferment quasiment plus aucun composés traces. En savoir plus

Une reconstruction de la ville Aventicum (aujourd’hui Avenches) au bord du lac de Morat, l’ancienne capitale de la Suisse romaine. L’illustration provient du livre « Aventicum – Une capitale romaine » de Daniel Castella et al. (2015).
26 novembre 2018

Lorsqu’une population croît rapidement et pratique l’agriculture intensive, l’environnement en souffre souvent. C’est le constat actuel, mais c’était déjà le cas à l’époque des Romains. Des chercheurs de l’Eawag en ont trouvé des preuves dans les sédiments du lac de Morat. En savoir plus

Wenfeng Liu a reçu le prix Otto Jaag pour la protection des eaux 2018 lors de la cérémonie officielle du 17 novembre.
21 novembre 2018

Une fois de plus, c’est un doctorant de l’Eawag qui obtient le Prix Otto Jaag pour la protection des eaux. Wenfeng Liu s’est vu ainsi récompensé pour l’excellence de sa thèse intitulée « Modelling Global Water-Food-Environment-Trade Nexus in the Context of Agricultural Intensification ». Le Prix Otto Jaag pour la protection des eaux honore les travaux de doctorat et de master à l’EPF Zurich particulièrement méritants dans le domaine de la protection des eaux et de l’hydrologie. En savoir plus

Philipp Dermond réalise un échantillon de muscle et d’écailles et implante une puce dans la cavité abdominale de la truite lacustre anesthésiée. Les chercheurs pourront ainsi suivre les poissons et découvrir s’ils migrent du ... (Photo: FIBER)
20 novembre 2018

Un nouveau visage au Bureau de conseil pour la pêche (FIBER) à Kastanienbaum : Philip Dermond remplace Sébastien Nusslé et reprend ainsi la codirection aux côtés de Corinne Schmid. En octobre, Philip Dermond a quitté le département de recherche de l’Eawag Écologie et évolution des poissons pour rejoindre FIBER. En savoir plus

Lorsqu'un troupeau de gnou traverse une rivière, tous les animaux ne se rendent pas sur l'autre rive. (Photo:  iStock.com / Jannie_nikola)
16 novembre 2018

Des chercheurs de l'Eawag et de l'université de Zurich sont parvenus pour la première fois à quantifier les transferts de carbone entre différents écosystèmes. La méta-analyse qu'ils ont effectuée à l'échelle de la planète montre que ces flux peuvent être très importants et qu'ils sont souvent sous-estimés. En savoir plus

De nombreux virus, tel que le virus Coxsackie représenté sur l’illustration, sont transmis à l’homme via des liquides. (Photo : Shutterstock)
13 novembre 2018

De nombreux virus pathogènes sont transmis à l’homme via l’eau et autres liquides. Une microbiologiste de l’Eawag a réalisé une étude de l’importance du risque d’infection lorsqu’une personne entre en contact avec de l’eau contaminée. En savoir plus

Photo: Peter Penicka, Eawag
12 novembre 2018

Michael Berg, directeur du Département Ressources aquatiques et eau potable de l’Eawag, a été nommé professeur adjoint à l’école de génie civil et d’arpentage de l’University of Southern Queensland (USQ). Avec cette nomination, il devient aussi membre de la « Chaire de l’UNESCO sur la pollution à l’arsenic des eaux souterraines », qui est basée à l’USQ. En savoir plus

Éventail des espèces utilisées dans le protocole expérimental de l’étude sur la dispersion des espèces. (Photos : Julien Cote)
8 novembre 2018

Chez de nombreuses espèces, il n’est pas rare que des individus migrent au cours de leur vie afin de s’établir dans des habitats plus adaptés, un processus connu des écologues sous le nom de dispersion. Afin d’améliorer les prévisions scientifiques sur le futur de la biodiversité face aux changements mondiaux, il est extrêmement important de comprendre les mécanismes de dispersion. En savoir plus

Grâce à de minuscules fragments d'ADN, même des espèces rares sont découvertes dans les rivières (Photo : Pixabay).
6 novembre 2018

Les traces de matériel génétique présentes dans les rivières permettent de détecter les organismes qui y vivent, sans avoir besoin de les collecter et de les identifier sous le microscope. Des chercheurs de l’Eawag, de l’EPFZ et de l’EPFL ont développé un modèle informatique permettant même, à partir de multiples mesures d’ADN, de simuler la localisation exacte et la fréquence des espèces. En savoir plus

Bactéries intestinales de l'espèce Roseburia intestinalis colorées au SYBR green I et à l'iodure de propidium (SGPI). Seul le SYBR green I peut pénétrer dans les bactéries aux membranes intactes qui apparaissent donc en vert. EPF Zurich, L. Bircher
30 octobre 2018

La médecine place de grands espoirs dans l'utilisation thérapeutique des probiotiques, capables d'influencer positivement la santé humaine. Mais ces bactéries survivent-elles à la congélation ou à la lyophilisation employées pour les conserver ? L'Eawag a mis son savoir-faire en matière de microbiologie de l'eau potable au service d'un projet de recherche de l'EPF de Zurich sur les bactéries intestinales – une excursion dans le monde de la médecine et des sciences de la nutrition. En savoir plus

Photo: Ilja Tschanen, module plus
24 octobre 2018

Le Centre Ecotox Eawag-EPFL a fêté hier son dixième anniversaire à l'hôtel de ville de Berne. Environ 80 invités provenant du domaine politique, administratif, scientifique et appliqué ainsi que le personnel du Centre Ecotox ont fêté la réussite de son implantation et les étapes majeures franchies au cours de ces 10 dernières années. En savoir plus

Prototype de recyclage de l'eau installé dans la friche du Hardturm à Zurich pour un essai de terrain. (Photo : Eva Reynaert, Eawag)
22 octobre 2018

En général, l'eau ayant servi à se laver les mains est tout simplement évacuée alors qu'elle n'est quasiment pas souillée. Grâce à une nouvelle technologie, il est aujourd'hui possible de la récupérer et de la réutiliser. Cela permet non seulement d'économiser l'eau mais aussi, et surtout, de prévenir les maladies infectieuses dans les pays défavorisés. En savoir plus

Les biocénoses aquatiques se composent souvent de très nombreuses espèces – comme ici une communauté de microorganismes. (Photo : E. Mächler / F. Altermatt)
18 octobre 2018

Les écosystèmes riches en biodiversité sont plus stables face aux perturbations telles que les sécheresses, les canicules ou les apports de pesticides. C'est du moins ce que pensent la plupart des profanes et des scientifiques. Des écologues de l'Eawag et de l'Université de Zurich viennent maintenant de montrer que ce n'est pas si simple. Dans certaines conditions environnementales, l'augmentation de la diversité des espèces peut également entraîner une plus grande instabilité de l'écosystème. En savoir plus

Au niveau mondial, les États-Unis sont le plus grand exportateur de produits agricoles et de ce fait également d’eau virtuelle. La photo montre un champ irrigué en Californie. (Photo : Flickr)
15 octobre 2018

Le commerce mondial économise globalement de l’eau. Sur le principe, c’est bien, mais le bilan n’est pas exempt de zones d’ombre, comme les chercheurs de l’Eawag ont pu le montrer. En savoir plus

Larve de plécoptère (Photo: Silvana Käser, Eawag)
11 octobre 2018

Quand il pleut fort en montagne, les cours d'eau déversent de grandes quantités de matériaux charriés dans les barrages. Pour éviter que les retenues rétrécissent comme peau de chagrin et perdent peu à peu tout leur volume, certains barrages sont équipés de galeries de dérivation qui transfèrent le charriage dans la partie aval du cours d'eau. Plusieurs études, dont celle réalisée au barrage de Solis dans les Grisons, montrent que ces « by-pass » n'ont pas seulement un intérêt économique mais qu'ils sont également bénéfiques sur le plan écologique.  En savoir plus

Cette image satellite montre le lac Maracaibo au Venezuela le 7 février 2011. Les teintes verdâtres du lac correspondent au plancton poussant sous la surface, principalement des algues bleues (ou cyanobactéries). (Photo : ESA)
4 octobre 2018

Quand les algues bleues toxiques atteignent-elles leur pic maximal et comment un lac réagit-il aux périodes de forte chaleur ? Les images satellites permettront désormais de répondre à ces questions en temps réel. C’est ce que montre entre autres un nouveau jeu de données d’un chercheur de l’Eawag. En savoir plus

Photo: Eawag, Aldo Todaro
2 octobre 2018

La recherche dans les pays à revenus faibles et intermédiaires est un élément important dans la mission de l’Eawag. Le programme de partenariat de l'Eawag avec les pays en développement (PPE) a vu le jour dans le but de renforcer la recherche et les rapports en matière de recherche avec des étudiants et institutions universitaires de l’hémisphère sud. Dix années plus tard, avec plus de 80 boursiers venant de 28 pays différents, le PPE célèbre la construction réussie de passerelles et le transfert de connaissances scientifiques. En savoir plus

Cette station d’épuration décentralisée du canton de Schwyz traite les eaux usées d’une famille. (Photo : Mariane Schneider)
27 septembre 2018

En fonction du site, le traitement des eaux usées là où elles sont produites permet plus de flexibilité tout en étant plus économique. Pourtant il n’existe guère de telles installations décentralisées en Suisse, alors que le potentiel de marché est étonnamment élevé, comme l’ont calculé les chercheurs de l’Eawag. En savoir plus

Photo: Eawag, Aldo Todaro
25 septembre 2018

La recherche dans les pays à revenus faibles et intermédiaires est un élément important dans la mission de l’Eawag. Le programme de partenariat de l'Eawag avec les pays en développement (PPE) a vu le jour dans le but de renforcer la recherche et les rapports en matière de recherche avec des étudiants et institutions universitaires de l’hémisphère sud. Dix années plus tard, avec plus de 80 boursiers venant de 28 pays différents, le PPE célèbre la construction réussie de passerelles et le transfert de connaissances scientifiques. En savoir plus

Jimenez et son collègue Benedict Borer lors d’un instant d‘apesanteur (Photo : Eawag)
21 septembre 2018

Lorsque les astronautes entreprendront à l’avenir de longues missions dans l’espace, ils devront pouvoir subvenir eux-mêmes à leurs besoins. Alors comment devront-ils s’y prendre? Le but d’une expérience insolite entreprise à l’Eawag était de fournir un élément de réponse à cette question. En savoir plus

20 septembre 2018

En automne 1993, l'Eawag a lancé une série de cours sous la marque "PEAK" (cours pratiques de l'Eawag). En savoir plus

Photo: Marie-Elodie Perga
18 septembre 2018

Les eaux cristallines des lacs de montagne pourraient à l'avenir se transformer de plus en plus souvent en soupes laiteuses. Le changement climatique en est le responsable. C'est ce que révèle une nouvelle étude menée par l'Université de Lausanne en collaboration avec l'Eawag et l'Institut national français de la recherche agronomique, qui s’appuie sur le cas d'un lac de montagne français. En savoir plus

Photo: Eawag, Aldo Todaro
14 septembre 2018

La recherche dans les pays à revenus faibles et intermédiaires est un élément important dans la mission de l’Eawag. Le programme de partenariat de l'Eawag avec les pays en développement (PPE) a vu le jour dans le but de renforcer la recherche et les rapports en matière de recherche avec des étudiants et institutions universitaires de l’hémisphère sud. Dix années plus tard, avec plus de 80 boursiers venant de 28 pays différents, le PPE célèbre la construction réussie de passerelles et le transfert de connaissances scientifiques. En savoir plus

Vue sur les lacs de Thoune (à gauche) et de Brienz. (Photo : Carmela Dönz)
13 septembre 2018

Des biologistes de l'Eawag et de l'université de Berne ont découvert une nouvelle espèce de poisson dans le complexe des lacs de Thoune et de Brienz. La nouvelle espèce, provisoirement baptisée «Balchen 2», se distingue des cinq autres espèces de corégones répertoriées dans le lac de Thoune sur le plan morphologique, écologique et génétique. Il faut aller dans le lac russe d'Onega, 200 fois plus grand, pour rencontrer une plus grande diversité de corégones. En savoir plus

Installation de stripping à l’air servant à la récupération de l’azote dans la station d’épuration d‘Opfikon. (Photo : Eawag, Aldo Todaro)
11 septembre 2018

Les eaux usées sentent mauvais et regorgent de germes pathogènes, d’où la nécessité de s’en débarrasser le plus vite possible. Mais la stratégie « Loin des yeux, loin du cœur » est coûteuse et on laisse échapper des opportunités de profit. Dans le cadre de la journée d’information de l’Eawag, des spécialistes du terrain rencontrent des chercheuses et chercheurs en quête de nouveaux moyens d’exploiter par exemple les nutriments ou la chaleur des eaux usées. En savoir plus

Photo: Peter Penicka, Eawag
7 septembre 2018

Eawag innove depuis longtemps dans le domaine de la séparation à la source. Pour retracer cette épopée, ses collaborations et ses contextes, la Direction s’est adjoint les services de l’historien Luke Keogh. Ses travaux ont conduit à la publication récente de « Flows of Science » qui relate le cheminement étroit de scientifiques à l'œuvre. En savoir plus

Souvent, l’énergie thermique du lac est visible en automne : l’eau est nettement plus chaude que l’air et s’évapore ; le lac fournit un motif de photo particulièrement esthétique. (Photo: Adrien Gaudard, Eawag)
5 septembre 2018

Le réchauffement climatique n’est pas le seul responsable des changements dans la température de l’eau des lacs, des fleuves et des autres corps d’eau. Son utilisation à des fins de chauffage et de refroidissement contribue aussi à la hausse ou à la baisse de la température de l’eau. Cela dit, l’impact de telles variations de température sur les écosystèmes aquatiques n’a pas encore fait l’objet de nombreuses études. C’est à cette conclusion qu’aboutit une étude bibliographique de l’Eawag et de l’Université de Berne. En savoir plus

Installation éphémère de Zahrah Alghamdi dans le Val Roseg (Photo : Eawag)
3 septembre 2018

En 2017, Zahrah Alghamdi et Muhannad Shono, deux artistes venant d’Arabie Saoudite, ont fait un séjour prolongé à l’Eawag dans le cadre du projet Artists in Labs (ail) et se sont inspirés de la recherche pour leurs travaux artistiques. AiL vient de réaliser deux vidéos sur ces projets. En savoir plus

Photo: pixabay
27 juillet 2018

Le courtage du savoir est un terme technique pour décrire les activités visant à développer les échanges de connaissances entre les chercheurs, les praticiens et les décideurs. Alors qu’il existe des cadres permettant d’évaluer les impacts académiques, peu d’outils équivalents sont disponibles pour évaluer les contributions des courtiers du savoir.  En savoir plus

Photo: Kiara Worth
26 juillet 2018

Dans le cadre de l’édition 2018 du Forum politique de haut niveau pour le développement durable (FPHN) des Nations Unies, qui s’est tenu à New York à la mi-juillet, Roy Brouwer était invité à participer à un panel de discussion. Brouwer est Directeur exécutif du « Water Institute » et Professeur d’économie à l’Université de Waterloo (Canada), et professeur invité de l’Eawag. En savoir plus

Les films de paillis plastique caractérisent le paysage agricole dans de nombreux endroits. (Photo : Luca Lorenzelli, Shutterstock)
26 juillet 2018

Les films en polyéthylène sont utilisés pour le paillage des cultures dans certains pays où ils polluent fortement les sols. Des chercheurs de l'EPF de Zurich et de l'Eawag montrent maintenant qu'il existe une alternative plus écologique : un autre plastique, le PBAT, est biodégradé dans le sol. En savoir plus

La surface des eaux de différents lacs suisses se colore périodiquement en bleu turquoise. Cette coloration est due à des précipitations de calcite. (Photo : Sentinel-2 data provided by ESA 2017)
19 juillet 2018

Grâce à Copernicus, le programme de surveillance de la Terre lancé en 2014 par l’Union Européenne, la recherche environnementale dispose aujourd’hui de données satellitaires dont la qualité et la quantité sont sans précédent. La recherche sur l’eau en profite aussi. L’Eawag améliore actuellement ses capacités dans le domaine de la télédétection. En savoir plus

Près de 100 millions de sphères en plastique réduisent les pertes par évaporation du réservoir Ivanhoe de Los Angeles. (Photo : Junkyardsparkle, CC0 1.0)
17 juillet 2018

Les billes de plastique noires, qui réduisent les pertes par évaporation sur les réservoirs dans le sud, ne sont pas aussi efficaces qu'on le supposait auparavant. Des quantités considérables d'eau sont déjà utilisées dans leur production.  En savoir plus

Les échantillons d'eau destinés aux dosages de glyphosate ont été prélevés dans le cadre du programme de surveillance de la qualité des eaux de l'Office des déchets, de l'eau, de l'énergie et de l'air du canton de Zurich (AWEL). (Ph: S. Stötzer)
12 juillet 2018

Des scientifiques d'Agroscope et de l'Eawag ont découvert dans le lac de Greifen que le glyphosate pouvait se dégrader très rapidement dans certaines conditions. Tout semble indiquer que des bactéries utilisant l'herbicide comme source de phosphore sont au cœur du phénomène. En savoir plus

Le barrage de la petite centrale hydraulique de «Wannebode» près de Reckingen (VS) constitue une véritable interruption de la continuité écologique du Blinnenbach. (Photo : Eawag)
5 juillet 2018

Les petites centrales hydrauliques sont souvent construites en région alpine où elles perturbent des écosystèmes particulièrement sensibles. On en sait cependant encore assez peu sur les effets des centrales prises individuellement et sur leur impact conjugué dans le même hydrosystème. Des scientifiques de l'Eawag ont fait la synthèse des connaissances actuelles sur le sujet dans une étude bibliographique. En savoir plus

Le Conseil fédéral renouvelle le mandat de Janet Hering à la tête de l’Eawag (Photo: ETH)
4 juillet 2018

Le 4 juillet 2018, le Conseil fédéral a reconduit dans ses fonctions Janet Hering, directrice de l’Institut fédéral pour l’aménagement, l’épuration et la protection des eaux (Eawag). Il a ainsi accédé à la demande du Conseil des écoles polytechniques fédérales (Conseil des EPF) de prolonger de quatre ans le mandat de la professeure à la tête de l’institut.  En savoir plus

Aurin – un engrais à base d’urine (Photo: Peter Penicka, Eawag)
28 juin 2018

L’Office fédéral de l’agriculture a approuvé Aurin comme fertilisant pour toutes les plantes avec effet immédiat. Afin de produire cet engrais issu du projet de recherche « VUNA » de l’Eawag, on récupère les nutriments contenus dans les urines humaines et les transforme en fertilisant liquide de grande qualité. Vuna, la spin-off de l’Eawag du même nom, continue à développer le système de recyclage d’urine.  En savoir plus

Les bactéries du genre Clostridium, qui forment des spores, sont fréquentes dans la flore intestinale. (Source: https://pictures.doccheck.com/de/photo/45110-clostridium-difficile)
20 juin 2018

La résistance aux antibiotiques se transmet par les spores bactériennes et peut y être conservée pendant des années. C'est ce que montrent des études de l'Eawag et de l'université de Neuchâtel. En savoir plus

19 juin 2018

Les nanomatériaux sont constitués de minuscules particules de composition très variée. Ils sont par exemple utilisés dans l'industrie textile et peuvent être rejetés dans le milieu aquatique au niveau des usines ou plus tard, lors du port, du lavage ou de l'élimination des vêtements. Plusieurs équipes de recherche de l'Eawag travaillent depuis des années sur les effets de ces nanoparticules synthétiques sur l'homme et l'environnement. Conclusion provisoire : les nanoparticules ne méritent pas tout à fait leur mauvaise réputation. En savoir plus

Parfois asséchés, parfois en crue : les cours d’eau qui ne transportent pas de l’eau en permanence, contribuent de façon déterminante aux émissions mondiales de CO2. (B. Launay)
5 juin 2018

Les processus biologiques dans les fleuves et les rivières libèrent du CO2, notamment la dégradation de détritus végétaux  provenant des alentours. Les cours d’eau participent ainsi au cycle naturel du carbone – et, compte tenu de leur surface, beaucoup plus que les écosystèmes terrestres. Cependant, les bilans globaux du carbone ne tenaient compte jusqu’ici que des fleuves qui transportent en permanence de l’eau. Or, environ la moitié des réseaux fluviaux mondiaux est constituée de ruisselets qui ne sont alimentés en eau que par intermittence. Leurs émissions de CO2 ont été étudiées de très près pour la première fois par 94 instituts de recherche, dont l’Eawag et l’Université de Zurich. En savoir plus

Parc national en Malaisie
1 juin 2018

Les pays du Sud recèlent une multitude de ressources génétiques. La plupart des entreprises qui commercialisent ce trésor naturel proviennent en revanche du Nord. Le Protocole de Nagoya a vu le jour dans le but d’assurer une utilisation équitable des ressources génétiques et un partage juste des avantages qui en découlent.  En savoir plus

La délimitation d'espaces suffisamment grands réservés aux cours d'eau (ici au Doubs près de la Motte / JU) est controversée dans de nombreux endroits (Photo : OFEV, Ex-Press, Herbert Böhler & Flurin Bertsch).
5 avril 2018

Le soutien financier et la poursuite du développement de l'énergie hydraulique, les impacts négatifs des produits phytosanitaires et la délimitation des espaces à réserver aux cours d'eau ont été les thèmes marquants de la politique suisse de l'eau en 2017. En savoir plus

Des truites ont été capturées dans différentes rivières, en amont et en aval de STEPS, afin d’étudier si et de quelle manière elles réagissent à la charge polluante (Photo: Eawag).
4 avril 2018

La surveillance des effets des produits chimiques sur les écosystèmes demeure un défi. Dans le cadre d’un projet commun, l’Eawag et le Centre Ecotox Eawag-EPFL ont étudié sur mandat de l’Office fédéral de l’environnement (Ofev) de quelle manière la régulation des gènes chez les poissons et dans certaines cellules de poissons fournit des indications sur la qualité de l’eau et la santé des poissons. En savoir plus

Fig. 1 : Le bâtiment expérimental NEST est occupé en permanence pour l'hébergement des personnes en visite et ses bureaux sont utilisés au quotidien. (Illustration : Empa)
28 avril 2016

L'Eawag et l'Empa se servent du bâtiment modulaire expérimental NEST pour étudier de nouvelles formes d’habitat et de travail et tester de nouveaux matériaux de construction et systèmes énergétiques avec leurs partenaires de l'industrie et de la recherche. En savoir plus