Actualités

Failed to load

Les biocénoses aquatiques se composent souvent de très nombreuses espèces – comme ici une communauté de microorganismes. (Photo : E. Mächler / F. Altermatt)
18 octobre 2018

Les écosystèmes riches en biodiversité sont plus stables face aux perturbations telles que les sécheresses, les canicules ou les apports de pesticides. C'est du moins ce que pensent la plupart des profanes et des scientifiques. Des écologues de l'Eawag et de l'Université de Zurich viennent maintenant de montrer que ce n'est pas si simple. Dans certaines conditions environnementales, l'augmentation de la diversité des espèces peut également entraîner une plus grande instabilité de l'écosystème. En savoir plus

Au niveau mondial, les États-Unis sont le plus grand exportateur de produits agricoles et de ce fait également d’eau virtuelle. La photo montre un champ irrigué en Californie. (Photo : Flickr)
15 octobre 2018

Le commerce mondial économise globalement de l’eau. Sur le principe, c’est bien, mais le bilan n’est pas exempt de zones d’ombre, comme les chercheurs de l’Eawag ont pu le montrer. En savoir plus

Larve de plécoptère (Photo: Silvana Käser, Eawag)
11 octobre 2018

Quand il pleut fort en montagne, les cours d'eau déversent de grandes quantités de matériaux charriés dans les barrages. Pour éviter que les retenues rétrécissent comme peau de chagrin et perdent peu à peu tout leur volume, certains barrages sont équipés de galeries de dérivation qui transfèrent le charriage dans la partie aval du cours d'eau. Plusieurs études, dont celle réalisée au barrage de Solis dans les Grisons, montrent que ces « by-pass » n'ont pas seulement un intérêt économique mais qu'ils sont également bénéfiques sur le plan écologique.  En savoir plus

Cette image satellite montre le lac Maracaibo au Venezuela le 7 février 2011. Les teintes verdâtres du lac correspondent au plancton poussant sous la surface, principalement des algues bleues (ou cyanobactéries). (Photo : ESA)
4 octobre 2018

Quand les algues bleues toxiques atteignent-elles leur pic maximal et comment un lac réagit-il aux périodes de forte chaleur ? Les images satellites permettront désormais de répondre à ces questions en temps réel. C’est ce que montre entre autres un nouveau jeu de données d’un chercheur de l’Eawag. En savoir plus

Photo: Eawag, Aldo Todaro
2 octobre 2018

La recherche dans les pays à revenus faibles et intermédiaires est un élément important dans la mission de l’Eawag. Le programme de partenariat de l'Eawag avec les pays en développement (PPE) a vu le jour dans le but de renforcer la recherche et les rapports en matière de recherche avec des étudiants et institutions universitaires de l’hémisphère sud. Dix années plus tard, avec plus de 80 boursiers venant de 28 pays différents, le PPE célèbre la construction réussie de passerelles et le transfert de connaissances scientifiques. En savoir plus

Cette station d’épuration décentralisée du canton de Schwyz traite les eaux usées d’une famille. (Photo : Mariane Schneider)
27 septembre 2018

En fonction du site, le traitement des eaux usées là où elles sont produites permet plus de flexibilité tout en étant plus économique. Pourtant il n’existe guère de telles installations décentralisées en Suisse, alors que le potentiel de marché est étonnamment élevé, comme l’ont calculé les chercheurs de l’Eawag. En savoir plus

Photo: Eawag, Aldo Todaro
25 septembre 2018

La recherche dans les pays à revenus faibles et intermédiaires est un élément important dans la mission de l’Eawag. Le programme de partenariat de l'Eawag avec les pays en développement (PPE) a vu le jour dans le but de renforcer la recherche et les rapports en matière de recherche avec des étudiants et institutions universitaires de l’hémisphère sud. Dix années plus tard, avec plus de 80 boursiers venant de 28 pays différents, le PPE célèbre la construction réussie de passerelles et le transfert de connaissances scientifiques. En savoir plus

Jimenez et son collègue Benedict Borer lors d’un instant d‘apesanteur (Photo : Eawag)
21 septembre 2018

Lorsque les astronautes entreprendront à l’avenir de longues missions dans l’espace, ils devront pouvoir subvenir eux-mêmes à leurs besoins. Alors comment devront-ils s’y prendre? Le but d’une expérience insolite entreprise à l’Eawag était de fournir un élément de réponse à cette question. En savoir plus

20 septembre 2018

En automne 1993, l'Eawag a lancé une série de cours sous la marque "PEAK" (cours pratiques de l'Eawag). En savoir plus

Photo: Marie-Elodie Perga
18 septembre 2018

Les eaux cristallines des lacs de montagne pourraient à l'avenir se transformer de plus en plus souvent en soupes laiteuses. Le changement climatique en est le responsable. C'est ce que révèle une nouvelle étude menée par l'Université de Lausanne en collaboration avec l'Eawag et l'Institut national français de la recherche agronomique, qui s’appuie sur le cas d'un lac de montagne français. En savoir plus

Photo: Eawag, Aldo Todaro
14 septembre 2018

La recherche dans les pays à revenus faibles et intermédiaires est un élément important dans la mission de l’Eawag. Le programme de partenariat de l'Eawag avec les pays en développement (PPE) a vu le jour dans le but de renforcer la recherche et les rapports en matière de recherche avec des étudiants et institutions universitaires de l’hémisphère sud. Dix années plus tard, avec plus de 80 boursiers venant de 28 pays différents, le PPE célèbre la construction réussie de passerelles et le transfert de connaissances scientifiques. En savoir plus

Vue sur les lacs de Thoune (à gauche) et de Brienz. (Photo : Carmela Dönz)
13 septembre 2018

Des biologistes de l'Eawag et de l'université de Berne ont découvert une nouvelle espèce de poisson dans le complexe des lacs de Thoune et de Brienz. La nouvelle espèce, provisoirement baptisée «Balchen 2», se distingue des cinq autres espèces de corégones répertoriées dans le lac de Thoune sur le plan morphologique, écologique et génétique. Il faut aller dans le lac russe d'Onega, 200 fois plus grand, pour rencontrer une plus grande diversité de corégones. En savoir plus

Installation de stripping à l’air servant à la récupération de l’azote dans la station d’épuration d‘Opfikon. (Photo : Eawag, Aldo Todaro)
11 septembre 2018

Les eaux usées sentent mauvais et regorgent de germes pathogènes, d’où la nécessité de s’en débarrasser le plus vite possible. Mais la stratégie « Loin des yeux, loin du cœur » est coûteuse et on laisse échapper des opportunités de profit. Dans le cadre de la journée d’information de l’Eawag, des spécialistes du terrain rencontrent des chercheuses et chercheurs en quête de nouveaux moyens d’exploiter par exemple les nutriments ou la chaleur des eaux usées. En savoir plus

Photo: Peter Penicka, Eawag
7 septembre 2018

Eawag innove depuis longtemps dans le domaine de la séparation à la source. Pour retracer cette épopée, ses collaborations et ses contextes, la Direction s’est adjoint les services de l’historien Luke Keogh. Ses travaux ont conduit à la publication récente de « Flows of Science » qui relate le cheminement étroit de scientifiques à l'œuvre. En savoir plus

Souvent, l’énergie thermique du lac est visible en automne : l’eau est nettement plus chaude que l’air et s’évapore ; le lac fournit un motif de photo particulièrement esthétique. (Photo: Adrien Gaudard, Eawag)
5 septembre 2018

Le réchauffement climatique n’est pas le seul responsable des changements dans la température de l’eau des lacs, des fleuves et des autres corps d’eau. Son utilisation à des fins de chauffage et de refroidissement contribue aussi à la hausse ou à la baisse de la température de l’eau. Cela dit, l’impact de telles variations de température sur les écosystèmes aquatiques n’a pas encore fait l’objet de nombreuses études. C’est à cette conclusion qu’aboutit une étude bibliographique de l’Eawag et de l’Université de Berne. En savoir plus

Installation éphémère de Zahrah Alghamdi dans le Val Roseg (Photo : Eawag)
3 septembre 2018

En 2017, Zahrah Alghamdi et Muhannad Shono, deux artistes venant d’Arabie Saoudite, ont fait un séjour prolongé à l’Eawag dans le cadre du projet Artists in Labs (ail) et se sont inspirés de la recherche pour leurs travaux artistiques. AiL vient de réaliser deux vidéos sur ces projets. En savoir plus

Le château d’eau suisse au confluent de l’Aar, de la Reuss et de la Limmat. (Photo : VBS/DDPS)
30 août 2018

L’observation de longue durée des grandes rivières suisses se fait depuis bientôt 45 ans. Une évaluation des séries chronologiques montre que le changement climatique s’accompagne aussi de modifications des processus géochimiques. C’est ainsi que l’on a enregistré une hausse des concentrations de bicarbonate dans la plupart des stations. À l’origine de ce phénomène, il y a non seulement la hausse des températures, mais aussi la charge en nutriments dans les lacs et le taux d’acidité des sols. En revanche, après un pic atteint à la fin des années 1980, les concentrations d’azote sont en recul. Cela s'explique par la réduction de l'apport d'azote dans l'agriculture et l'amélioration de l'élimination dans le traitement des eaux usées. En savoir plus

Florian Altermatt, professeur extraordinaire à l’université de Zurich, se consacre entre autres à la biodiversité dans les cours d’eau. (Photo : Université de Zurich)
28 août 2018

Le 27 août, l’écologue Florian Altermatt a été nommé professeur extraordinaire d’écologie aquatique par le Conseil de l’Université. Il travaille comme responsable de groupe dans le département « Écologie aquatique » de l’Eawag depuis plus de sept ans et a obtenu dès 2014 un poste de professeur boursier FNS à l’Université de Zurich.  En savoir plus

Spectromètre de masse à l’Eawag. (Photo : Raoul Schaffner, Eawag)
28 août 2018

Lorsqu’on analyse des prélèvements d’eau avec un spectromètre de masse, on constate aussi des pics de composés encore totalement inconnus ou dont on ne soupçonnait pas l’existence. Si des spécialistes de l’environnement s’intéressent ultérieurement à ces molécules, elles pourront être dépistées rétrospectivement dans des résultats de mesure enregistrés.  En savoir plus

Cichlidés du genre Astatotilapia dans le lac Chala (Photo : Florian N. Moser)
24 août 2018

La famille des cichlidés fait partie de celles qui comptent le plus d’espèces – et en engendre sans cesse de nouvelles. Cette lignée de poissons aux couleurs chatoyantes se développe à une telle vitesse que les chercheurs de l’Eawag ont pu suivre leur évolution pour ainsi dire de leurs propres yeux. En savoir plus

Jennifer Inauen (Photo: Eawag)
23 août 2018

Jennifer Inauen, chef de groupe du département Sciences sociales de l'environnement de l’Eawag, a reçu cette année, dans le cadre de la « European Health Psychology Society Conference » qui s’est tenue à Galway, le « Early Career Award ». La European Health Psychology Society (EHPS) récompense ainsi chaque année les jeunes expertes et experts en psychologie de la santé. En savoir plus

Dr. Miriam Langer  (Photo: Peter Penicka, Eawag)
22 août 2018

Le nombre sans cesse croissant de nouvelles substances, matières et techniques ouvrent de nouvelles possibilités. Cependant leurs impacts sur l'environnement sont souvent inconnus et doivent faire l'objet de vérifications minutieuses avant leur mise sur le marché. Pour soutenir ce processus, la Hochschule für Life Sciences FHNW et l'Eawag (Institut de Recherche de l’Eau du Domaine des EPF) ont créé une chaire commune. La professeure Miriam Langer nommée à cette chaire rejoindra son nouveau poste au 1er septembre sur le nouveau campus FHNW de Muttenz. En savoir plus

En Inde, une femme en train de pomper de l’eau d’un puits. Cependant, en maints endroits, le risque que la nappe d’eau phréatique soit polluée aux fluorures est élevé. (Photo : Dipak Shelare / Shutterstock.com)
16 août 2018

Les fluorures sont naturellement présents dans les nappes phréatiques. Ce n'est pas un problème en petites quantités, mais en Inde la concentration dépasse souvent le seuil d’innocuité pour la santé. Se basant sur de nouveaux modèles informatiques, des chercheurs de l’Eawag estiment que plus de cent millions de personnes sont concernées.  En savoir plus

Prélèvements au lac de Sihl. (Photo : CFF)
15 août 2018

L'Eawag a étudié dans différents scénarios les effets du pompage-turbinage sur la température et la qualité de l'eau des lacs concernés. Dans le cas du lac de Sihl, qui sert de réservoir à l'usine hydroélectrique de l'Etzel des CFF, la profondeur de la prise d'eau s'avère cruciale. Étant donné qu'un lac naturel se déverse en surface alors que l'eau ôtée d'une retenue est prélevée en profondeur, il apparaît en effet que le choix de l'état de référence puisse influer sur l'évaluation de l'impact sur l'environnement. L'impact écologique et paysager du pompage-turbinage sur les milieux riverains n'a pas été abordé dans ces travaux. En savoir plus

Bernhard Wehrli (Photo: Eawag)
10 août 2018

Engagement dans l'enseignement : Bernhard Wehrli, chercheur à l'Eawag, a pris le 1er août 2018 le poste de directeur des études en sciences de l'environnement à l'ETH Zurich. En savoir plus

Photo: Eawag
9 août 2018

Pour venir à bout du problème des micropolluants dans le milieu aquatique, il est notamment essentiel de développer des méthodes d'analyse novatrices et peu coûteuses. C'était l'un des principaux objectifs du programme européen EDA-EMERGE auquel l'Eawag a participé. En savoir plus

La mousse et les algues gâchent le plaisir de se baigner dans la lagune de la Mar Menor, près de La Manga (Espagne). Photo : Øyvind Holmstad, CC 3.0
6 août 2018

Les lagunes sont des habitats précieux et intéressants pour le tourisme. Dans le cas de la « Mar Menor », située dans la province espagnole de Murcie, la profusion de substances nutritives véhiculées par les eaux souterraines dans l’écosystème unique de la lagune est telle que la prolifération d’algues empêche la baignade. En collaboration avec l’Eawag, des chercheurs espagnols ont modélisé les flux d’eau souterrains afin de pouvoir développer de meilleurs scénarios de gestion.  En savoir plus

Des milliers et des milliers d'années d'histoire du climat ont été archivées dans des stalactites. (pxhere/cc)
2 août 2018

En collaboration avec l’EPF Zurich et l’Université de Berne, l’Eawag a développé un nouvel appareil : le « Combined Vacuum Crushing and Sieving System » (CVCS). Ce système permet d’extraire de minuscules inclusions d’eau et de gaz rares millénaires dans les pores des roches sans que l’atmosphère actuelle ne les altère.  En savoir plus

Photo: pixabay
27 juillet 2018

Le courtage du savoir est un terme technique pour décrire les activités visant à développer les échanges de connaissances entre les chercheurs, les praticiens et les décideurs. Alors qu’il existe des cadres permettant d’évaluer les impacts académiques, peu d’outils équivalents sont disponibles pour évaluer les contributions des courtiers du savoir.  En savoir plus

Photo: Kiara Worth
26 juillet 2018

Dans le cadre de l’édition 2018 du Forum politique de haut niveau pour le développement durable (FPHN) des Nations Unies, qui s’est tenu à New York à la mi-juillet, Roy Brouwer était invité à participer à un panel de discussion. Brouwer est Directeur exécutif du « Water Institute » et Professeur d’économie à l’Université de Waterloo (Canada), et professeur invité de l’Eawag. En savoir plus

Les films de paillis plastique caractérisent le paysage agricole dans de nombreux endroits. (Photo : Luca Lorenzelli, Shutterstock)
26 juillet 2018

Les films en polyéthylène sont utilisés pour le paillage des cultures dans certains pays où ils polluent fortement les sols. Des chercheurs de l'EPF de Zurich et de l'Eawag montrent maintenant qu'il existe une alternative plus écologique : un autre plastique, le PBAT, est biodégradé dans le sol. En savoir plus

La surface des eaux de différents lacs suisses se colore périodiquement en bleu turquoise. Cette coloration est due à des précipitations de calcite. (Photo : Sentinel-2 data provided by ESA 2017)
19 juillet 2018

Grâce à Copernicus, le programme de surveillance de la Terre lancé en 2014 par l’Union Européenne, la recherche environnementale dispose aujourd’hui de données satellitaires dont la qualité et la quantité sont sans précédent. La recherche sur l’eau en profite aussi. L’Eawag améliore actuellement ses capacités dans le domaine de la télédétection. En savoir plus

Près de 100 millions de sphères en plastique réduisent les pertes par évaporation du réservoir Ivanhoe de Los Angeles. (Photo : Junkyardsparkle, CC0 1.0)
17 juillet 2018

Les billes de plastique noires, qui réduisent les pertes par évaporation sur les réservoirs dans le sud, ne sont pas aussi efficaces qu'on le supposait auparavant. Des quantités considérables d'eau sont déjà utilisées dans leur production.  En savoir plus

Les échantillons d'eau destinés aux dosages de glyphosate ont été prélevés dans le cadre du programme de surveillance de la qualité des eaux de l'Office des déchets, de l'eau, de l'énergie et de l'air du canton de Zurich (AWEL). (Ph: S. Stötzer)
12 juillet 2018

Des scientifiques d'Agroscope et de l'Eawag ont découvert dans le lac de Greifen que le glyphosate pouvait se dégrader très rapidement dans certaines conditions. Tout semble indiquer que des bactéries utilisant l'herbicide comme source de phosphore sont au cœur du phénomène. En savoir plus

Le barrage de la petite centrale hydraulique de «Wannebode» près de Reckingen (VS) constitue une véritable interruption de la continuité écologique du Blinnenbach. (Photo : Eawag)
5 juillet 2018

Les petites centrales hydrauliques sont souvent construites en région alpine où elles perturbent des écosystèmes particulièrement sensibles. On en sait cependant encore assez peu sur les effets des centrales prises individuellement et sur leur impact conjugué dans le même hydrosystème. Des scientifiques de l'Eawag ont fait la synthèse des connaissances actuelles sur le sujet dans une étude bibliographique. En savoir plus

Le Conseil fédéral renouvelle le mandat de Janet Hering à la tête de l’Eawag (Photo: ETH)
4 juillet 2018

Le 4 juillet 2018, le Conseil fédéral a reconduit dans ses fonctions Janet Hering, directrice de l’Institut fédéral pour l’aménagement, l’épuration et la protection des eaux (Eawag). Il a ainsi accédé à la demande du Conseil des écoles polytechniques fédérales (Conseil des EPF) de prolonger de quatre ans le mandat de la professeure à la tête de l’institut.  En savoir plus

Aurin – un engrais à base d’urine (Photo: Peter Penicka, Eawag)
28 juin 2018

L’Office fédéral de l’agriculture a approuvé Aurin comme fertilisant pour toutes les plantes avec effet immédiat. Afin de produire cet engrais issu du projet de recherche « VUNA » de l’Eawag, on récupère les nutriments contenus dans les urines humaines et les transforme en fertilisant liquide de grande qualité. Vuna, la spin-off de l’Eawag du même nom, continue à développer le système de recyclage d’urine.  En savoir plus

Les bactéries du genre Clostridium, qui forment des spores, sont fréquentes dans la flore intestinale. (Source: https://pictures.doccheck.com/de/photo/45110-clostridium-difficile)
20 juin 2018

La résistance aux antibiotiques se transmet par les spores bactériennes et peut y être conservée pendant des années. C'est ce que montrent des études de l'Eawag et de l'université de Neuchâtel. En savoir plus

19 juin 2018

Les nanomatériaux sont constitués de minuscules particules de composition très variée. Ils sont par exemple utilisés dans l'industrie textile et peuvent être rejetés dans le milieu aquatique au niveau des usines ou plus tard, lors du port, du lavage ou de l'élimination des vêtements. Plusieurs équipes de recherche de l'Eawag travaillent depuis des années sur les effets de ces nanoparticules synthétiques sur l'homme et l'environnement. Conclusion provisoire : les nanoparticules ne méritent pas tout à fait leur mauvaise réputation. En savoir plus

15 juin 2018

Le système de contrôle de réseau d’assainissement CENTAUR a été reconnu comme étant la « nouvelle technologie la plus innovante de l’année » lors des Water Industry Awards 2018 en Angleterre. CENTAUR, acronyme de « Cost Effective Neural Technique for Alleviation of Urban Flood Risk » (Technique neurale à faible coût de réduction des risques d’inondation en milieu urbain), est soutenu par le programme Horizon 2020 de l’Union Européenne. Des chercheurs de l’Eawag ont participé à ce projet. En savoir plus

Parfois asséchés, parfois en crue : les cours d’eau qui ne transportent pas de l’eau en permanence, contribuent de façon déterminante aux émissions mondiales de CO2. (B. Launay)
5 juin 2018

Les processus biologiques dans les fleuves et les rivières libèrent du CO2, notamment la dégradation de détritus végétaux  provenant des alentours. Les cours d’eau participent ainsi au cycle naturel du carbone – et, compte tenu de leur surface, beaucoup plus que les écosystèmes terrestres. Cependant, les bilans globaux du carbone ne tenaient compte jusqu’ici que des fleuves qui transportent en permanence de l’eau. Or, environ la moitié des réseaux fluviaux mondiaux est constituée de ruisselets qui ne sont alimentés en eau que par intermittence. Leurs émissions de CO2 ont été étudiées de très près pour la première fois par 94 instituts de recherche, dont l’Eawag et l’Université de Zurich. En savoir plus

Parc national en Malaisie
1 juin 2018

Les pays du Sud recèlent une multitude de ressources génétiques. La plupart des entreprises qui commercialisent ce trésor naturel proviennent en revanche du Nord. Le Protocole de Nagoya a vu le jour dans le but d’assurer une utilisation équitable des ressources génétiques et un partage juste des avantages qui en découlent.  En savoir plus

Une femelle adulte du puceron noir de la fève (Aphis fabae) et sa progéniture sont attaqués par Lysiphlebus fabarum, la guêpe parasitoïde des pucerons. (Photo : Christoph Vorburger, Eawag)
28 mai 2018

Des micro-organismes vivant en symbiose peuvent infiltrer les agents de lutte biologique en protégeant leur hôte contre les agresseurs. Les organismes hôtes peuvent même transmettre à leur descendance ces passagers qui leur sont utiles. Les scientifiques n’ont jusqu’à présent guère pris en compte ce phénomène ; ils peuvent cependant le contrecarrer grâce à de nouveaux résultats de recherche. En savoir plus

Un employé d'un fournisseur de toilettes scannant le code QR d'un conteneur venant d'être collecté. (LooWatt)
24 mai 2018

Paiement par téléphone portable, pièces détachées sorties de l'imprimante 3D, messages d'erreur par tag NFC ― la doctorante de l'Eawag Caroline Saul a rencontré des outils étonnamment modernes dans les sociétés qui commercialisent les conteneurs WC dans les pays en développement. Elle voit un grand potentiel dans la diffusion de ces approches. En savoir plus

Janet Hering remporte le Prix Clarke 2018 du NWRI (Photo: ETH)
17 mai 2018

Le National Water Research Institute (NWRI) a décerné à Janet Hering, directrice de l’Eawag, le Prix Clarke 2018 du NRWI pour récompenser ses performances exceptionnelles dans le domaine de la recherche et de la technologie de l’eau, honorant ainsi sa contribution à la sécurité de l’eau potable. Janet Hering recevra le Prix Clarke le 26 octobre 2018 à l’occasion de la 25e cérémonie annuelle de remise du Prix Clarke du NWRI au Comté d’Orange, Californie. En savoir plus

Un kiosque à eau en Ouganda. (Maryna Peter, FHNW)
16 mai 2018

L'ultrafiltration est couramment utilisée dans la désinfection l'eau : elle permet de retenir efficacement les virus et bactéries dans les pores d'une membrane extrêmement fine. L'Eawag travaille depuis plus de dix ans à son amélioration en remplaçant l'utilisation de la haute pression par celle de la gravité de l'eau et en rendant le nettoyage et les produits chimiques inutiles. Ces nouveaux principes trouvent un écho grandissant dans la pratique. En plus des applications dans la production décentralisée de l'eau potable, l'Eawag s'intéresse maintenant aussi à son potentiel pour le recyclage des eaux grises et le prétraitement de l'eau de mer pour la désalinisation. En savoir plus

Haplochromis ishmaeli (Photo: Erwin Schraml)
9 mai 2018

Le lac Victoria, en Afrique orientale, est connu pour sa grande biodiversité. Mais un grand nombre de poissons, de mollusques, de crustacés et de plantes aquatiques sont menacés. C’est ce que montre un rapport récemment publié par l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN), auquel l’Eawag a également contribué. En savoir plus

Avec l'irrigation intensive, il y a un risque que des nutriments et des pesticides pénètrent dans les eaux souterraines. (Photo: Andri Bryner, Eawag)
2 mai 2018

Comment peut-on réduire les rejets de produits phytosanitaires provenant des surfaces agricoles dans les rivières et les fleuves ? Les experts en recherche agricole et aquatique ont évalué l’efficacité et l’applicabilité de certaines mesures sur le plan qualitatif. En savoir plus

Unités membranaires de l'usine de récupération d'azote du STEP d'Yverdon-les-Bains (Photo: Alpha Wassertechnik AG)
30 avril 2018

Les eaux usées recèlent beaucoup d’énergie et de nutriments. De nouveaux procédés permettent la récupération de ces ressources dans les eaux usées et les boues d’épuration et ont pour objectif de redéfinir le rôle des stations d’épuration, qui consommaient de l’énergie et se mutent en fournisseur d’énergie et d’engrais précieux. La nouvelle technologie a convaincu aussi la Fondation Centime Climatique qui subventionne la construction d’une nouvelle installation dans la STEP d’Altenrhein. En savoir plus

Photo: Eawag
27 avril 2018

Au mois d’avril, le département Assainissement, Eau & Déchets pour le Développement (Sandec) et ses partenaires ont organisé deux ateliers nationaux sur l’assainissement à petite échelle – l’un à New Delhi, en Inde, et l’autre à Katmandou, au Népal. Ces ateliers avaient pour objectif de discuter des résultats de deux années de recherche sur le terrain avec des participants provenant du gouvernement, des services publics, des milieux universitaires, des donateurs, du secteur privé et des ONG. En savoir plus

Photo: Peter Penicka, Eawag
25 avril 2018

Des chercheurs de l’Eawag et de l’EPF Zurich sont en train de développer un procédé de récupération des déchets biologiques destiné à la production d’aliments pour animaux. C’est l’un des 14 projets du programme d’encouragement de la recherche de la Fondation Sawiris qui continue sur sa lancée. En savoir plus

Les gammares se nourrissent de feuilles mortes et autres débris organiques tombés ou entraînés dans l'eau à partir du milieu terrestre environnant. (Photo: Chelsea Little, Eawag)
20 avril 2018

Les gammares (amphipodes) jouent un rôle essentiel dans les écosystèmes d'eau douce. Dans le cadre de son doctorat à l'Eawag, la biologiste Chelsea Little a découvert que les espèces invasives d'amphipodes dégradaient nettement moins de litière que les espèces autochtones. En savoir plus

Le Rhin alimente les réserves d'eau potable de Bâle. Or la gestion normative des pollutions est particulièrement délicate dans les cours d'eau frontaliers. Source : Norbert Aepli
16 avril 2018

Quelles sont les zones qui contribuent à la charge en micropolluants détectée dans le Rhin à Bâle ou à Düsseldorf ? Quelle est l'efficacité de la collaboration transfrontalière entre les autorités et les distributeurs en matière de réglementation et de prévention ? Des scientifiques de l'Eawag ont mis au point une approche interdisciplinaire pour détecter les points faibles. En savoir plus

Captage typique d'eau souterraine et mesure des paramètres géochimiques au Pérou. (Photo : Caroline de Meyer, Eawag)
10 avril 2018

Lorsque les fleuves sont pollués, les autorités locales ou les ONG choisissent souvent d'alimenter la population à partir des eaux souterraines. Des données collectées le long de l'Amazone montrent maintenant que cette solution n'en est pas toujours une : la nappe y contient en effet trop d'arsenic, d'aluminium et de manganèse ― jusqu'à 70 fois plus que les valeurs maximales recommandées pour l'arsenic et 10 fois plus pour le manganèse. En savoir plus

La délimitation d'espaces suffisamment grands réservés aux cours d'eau (ici au Doubs près de la Motte / JU) est controversée dans de nombreux endroits (Photo : OFEV, Ex-Press, Herbert Böhler & Flurin Bertsch).
5 avril 2018

Le soutien financier et la poursuite du développement de l'énergie hydraulique, les impacts négatifs des produits phytosanitaires et la délimitation des espaces à réserver aux cours d'eau ont été les thèmes marquants de la politique suisse de l'eau en 2017. En savoir plus

Des truites ont été capturées dans différentes rivières, en amont et en aval de STEPS, afin d’étudier si et de quelle manière elles réagissent à la charge polluante (Photo: Eawag).
4 avril 2018

La surveillance des effets des produits chimiques sur les écosystèmes demeure un défi. Dans le cadre d’un projet commun, l’Eawag et le Centre Ecotox Eawag-EPFL ont étudié sur mandat de l’Office fédéral de l’environnement (Ofev) de quelle manière la régulation des gènes chez les poissons et dans certaines cellules de poissons fournit des indications sur la qualité de l’eau et la santé des poissons. En savoir plus

27 mars 2018

Un petit canard jaune ou un crocodile vert pomme ― quel enfant n'a pas eu ces compagnons de jeu dans sa baignoire ? Une étude de l'Eawag montre maintenant que ces jouets si mignons peuvent cacher un cœur menaçant. En plus du plastique qui est en soi sujet à caution, les canards de bain offrent en leur sein un milieu favorable à la croissance de nombreuses bactéries. En savoir plus

Fig. 1 : Le bâtiment expérimental NEST est occupé en permanence pour l'hébergement des personnes en visite et ses bureaux sont utilisés au quotidien. (Illustration : Empa)
28 avril 2016

L'Eawag et l'Empa se servent du bâtiment modulaire expérimental NEST pour étudier de nouvelles formes d’habitat et de travail et tester de nouveaux matériaux de construction et systèmes énergétiques avec leurs partenaires de l'industrie et de la recherche. En savoir plus