Étangs expérimentaux

Essais dans des conditions naturelles

Il est fréquent que des résultats de la recherche fondamentale en laboratoire ne soient pas intégralement transposables aux eaux naturelles. C'est pourquoi l'Eawag a aménagé une installation avec des étangs expérimentaux sur son terrain adjacent au bâtiment d'essais, l'Aquatikum, à Dübendorf. Dans les étangs se développent des petits écosystèmes qui sont soumis aux conditions météorologiques naturelles. Les chercheurs peuvent influencer et contrôler ces systèmes de manière expérimentale. Cela permet ainsi de répondre aux questions relatives au mode de fonctionnement des écosystèmes et de la biodiversité, auxquelles les études en éprouvette ne permettent pas de répondre.

Les étangs expérimentaux

Les coques des étangs sont en matière plastique renforcée de fibre de verre. Elles sont remplies avec de l'eau potable du site de l'Eawag. Elles  sont subdivisées en une zone de faible profondeur et une zone d'eaux profondes, qui atteignent respectivement 0,5 et 1,5 mètres de profondeur dans le sol. À la fin d'une expérimentation, l'eau est évacuée dans la canalisation d'égoût et amenée à la station d'épuration. Des déversoirs évacuent les eaux de trop-plein vers des fosses septiques spéciales.

Impacts du recul de la biodiversité sur les écosystèmes

La biodiversité a fortement diminué au cours des dernières décennies, en particulier en raison de l'exploitation et de la détérioration de la nature par l’homme. Les espèces animales et végétales qui ont disparu ne peuvent plus remplir leur fonction dans l'écosystème. Dans les étangs expérimentaux, l'Eawag étudie entre autres quels sont les impacts d'un recul de la biodiversité sur le fonctionnement des écosystèmes. Ces connaissances permettent de mieux évaluer les dommages provoqués par la perte de biodiversité et d'élaborer des mesures de revitalisation et de protection.

FAQ

Les expérimentations sont-elles dangereuses ?

Les animaux et les plantes présents dans les étangs existent également dans la nature en Suisse. Les expérimentations ne présentent aucun risque pour l’environnement.

Quels organismes trouve-t-on dans l‘étang ?

Il s’agit d’organismes qui sont présents dans le bassin de la Glatt. Par exemple des algues, du plancton et des poissons.

D’où provient l’eau des étangs ?

L’eau provient des conduites d’eau potable du site de l’Eawag.

Où va l’eau lorsqu’un étang expérimental est vidé ?

Le trop-plein (eau de pluie) se déverse dans les fosses septiques adjacentes. Lorsqu’un étang est vidé complètement, les eaux résiduaires s’écoulent dans la station d’épuration publique.

Pourquoi les étangs sont-ils entourés d’une clôture ?

Afin qu’aucune personne, aucun objet ou animal de l’extérieur ne puissent atteindre les étangs, l’ensemble de l’installation est entouré par une clôture. Celle-ci évite ainsi que les résultats des expérimentations soient éventuellement faussés.

Pourquoi 36 étangs ?

Les expérimentations sont menées plusieurs fois en parallèle afin de permettre une interprétation statistiquement pertinente.

Quelles sont les recherches effectuées dans les étangs ?

Les scientifiques étudient entre autres les impacts qu’un recul de la biodiversité peut avoir sur le fonctionnement des écosystèmes. L’objectif de cette expérimentation est d’élaborer des mesures de protection de l’environnement basées sur les résultats.

Galerie

Start der Bauarbeiten für die Anlage mit Versuchsteichen im Mai 2015
Juni: Die ersten Teichschalen werden eingesetzt
Im Juli sind auf dem Areal angrenzend zum Aquatikum bereits einige Teichschalen installiert
En Septembre presque tous les coques de bassin sont utilisés
Les coques de bassin sont en plastique en fibre de verre renforcée . Ils sont remplis d'eau potable de l'areal de l'Eawag
Une plate-forme panoramique offre une vue sur tous les étangs et des informations sur les expériences en cours
Débordements effectuent un excès d'eau dans les fosses d'aisances spéciales
 

Webcam