FLUX – Nouveau bâtiment Eawag pour la recherche et l'enseignement

Illustration du nouveau bâtiment FLUX : La façade extérieure parée d'aluminium doit visuellement rappeler des gouttes d'eau.
Illustration du nouveau bâtiment FLUX : La façade extérieure parée d'aluminium doit visuellement rappeler des gouttes d'eau.

Le coup d'envoi du chantier a été donné en mars 2019 et après une période de planification et de préparation d'environ cinq ans, la construction du nouveau bâtiment Eawag a pu commencer.

Après environ cinq années de planification et de préparation, le démantèlement dans les règles de l'art du pavillon ainsi que les travaux d'excavation ont commencé au premier trimestre 2019. Les travaux de gros-œuvre démarreront vraisemblablement début juillet, la livraison du FLUX est prévue pour la fin de l'année 2020.

Pourquoi l'Eawag a besoin d'un nouveau bâtiment

Là où se construit aujourd'hui le FLUX, se trouvait encore jusqu'au début 2019 un pavillon d'enseignement pour les étudiants de l'EPF. Mais après presque 30 ans de fonctionnement, ce bâtiment conçu à l'origine pour être une solution provisoire était arrivé en fin de vie. Il n'était ni conforme aux réglementations environnementales et énergétiques actuelles, ni ne répondait aux exigences actuelles en matière de bâtiment moderne et sûr pour l'enseignement et la recherche.

D'une part, une solution provisoire qui n'était plus actuelle, et d'autre part un besoin croissant de superficie : Alors qu'en 2007, l'Eawag employait 439 personnes, en 2018, il comptait au total 492 collaborateurs, dont quatre cinquièmes au moins travaillent sur le site de Dübendorf. En outre, une bibliothèque a été créée à Dübendorf pour les quatre instituts de recherche du domaine des EPF et en 2008, le Centre Ecotox dont le siège est à l'Eawag a été fondé. L'Eawag a renforcé sa collaboration avec les hautes écoles spécialisées et les universités et offre des emplois aux doctorants. Viennent s'y ajouter les apprentis, les personnes en formation et les stagiaires de l'EPF Zurich. Sur le site travaillent en outre de nombreux hôtes académiques qui collaborent souvent pendant plusieurs mois avec l'Eawag et contribuent au transfert de connaissances et à l'amélioration du réseau dans les domaines de la recherche, de l'enseignement et du conseil. « Tout ceci requiert une extension et un renouvellement de l'infrastructure existante ainsi que des laboratoires et des bureaux supplémentaires pour les chercheurs, les chargés de cours et les personnes en formation ainsi que pour nos cours », explique Rik Eggen, directeur adjoint de l'Eawag, pour souligner la nécessité du nouveau bâtiment.

Six étages, 40 locaux et beaucoup de technologie

L'appel d'offres pour le nouveau bâtiment a été remporté par le fournisseur de prestations globales Halter AG et le bureau d'architecture Fugazza Steinmann & Partner. Ils ont pu s'imposer face à 12 concurrents. Le bâtiment qu'ils ont conçu comporte, outre le sous-sol, cinq étages hors-sol sur une superficie de base d'environ 30 mètres sur 31. Conformément au rôle de modèle de la Confédération, les technologies et les concepts les plus avancés en matière de construction durable ont été mis en œuvre. C'est ainsi qu'il est entre autre fait appel à une ventilation de laboratoire innovante qui permet de réaliser des économies d'énergie conséquentes grâce à des unités de recirculation d'air combinées décentralisées. Le bâtiment est en outre certifié MINERGIE-ECO®.

Dans ses 40 locaux au total, le nouveau bâtiment multifonctionnel accueille entre autres l'enseignement, le laboratoire de formation et les cours de formation continue. Des laboratoires spécialisés communs au département Technologie des procédés et au département Assainissement, Eau & Déchets pour le Développement doivent également être aménagés. Le Centre ECotox sera également hébergé dans le nouveau bâtiment. Ledit « Synthesis Center » (SETS, pour : « Socio Environmental Technological Systems »), a pour vocation de renforcer le transfert de connaissances vers et depuis l'Eawag. Des chercheurs et des scientifiques invités y travaillent au niveau des interfaces entre science, politique et pratique. Le FLUX accueillera en outre un studio photo et vidéo qui permettra des enregistrements pour des vidéos d'e-learning comme les MOOCs, des vidéos de projets, des clips pour les médias sociaux ou des interviews. Une passerelle couverte reliera en outre le FLUX au rez-de-chaussée avec le BU et facilitera les échanges entre les collaborateurs des deux bâtiments.

Webcam

Le FLUX en bref

Locaux pour l'enseignement tertiaire : Cours, stages et cours sur le terrain
Locaux pour les Cours Eawag axés sur la pratique (PEAK)
Laboratoire de formation pour la formation professionnelle en chimie et biologie,
Laboratoire de formation et d'analyse (AuA)
Laboratoires spécialisés communs aux départements ENG et SANDEC
Laboratoire et bureaux du Centre Ecotox
Synthesis Center
Studio photo et vidéo

Étapes

2015

Appel d'offres

2016

Préqualification prestataire global

2016 - 2017

Fourniture prestations globales, phases 1 + 2

2018

Permis de construction et planification de l'exécution

2019

Démantèlement du pavillon, excavation, début du gros-œuvre

2020

Aménagement et mise en service

Photos

Outre des espaces de bureau et de formation, le FLUX offre également des laboratoires modernes.
Outre des espaces de bureau et de formation, le FLUX offre également des laboratoires modernes
Ledit « Synthesis Center » (SETS, pour : « Socio Environmental Technological Systems »), a pour vocation de renforcer le transfert de connaissances vers et depuis l'Eawag.
Ledit « Synthesis Center » (SETS, pour : « Socio Environmental Technological Systems »), a pour vocation de renforcer le transfert de connaissances vers et depuis l'Eawag.
Occupation prévue du FLUX
Occupation prévue du FLUX
Plan du rez-de-chaussée
Plan du rez-de-chaussée

Illustrations/Plans: fsp Architekten AG