Projets

Rumba à l’Eawag (Environnement + Energie)

L’Eawag exploite un programme de gestion de l’environnement depuis les années 1990. Et depuis 2003, ses activités sont régies par les prescriptions de Rumba. Rumba est le programme de gestion des ressources et management environnemental de l’administration fédérale. Rumba est un projet continu d’ordre supérieur reposant sur des plans de mesures et des objectifs annuels. Ces derniers s’appuient sur une compilation annuelle d’indices collectés dans le cadre d’analyses systémiques périodiques. Depuis 2014, le programme Rumba est déployé dans le domaine des EPF sous l’appellation «Environnement + Energie».

Déchets

A l’Eawag, les différents types de déchets sont collectés séparément et éliminés dans le respect de l’environnement. Le traitement des fractions de déchets dans les entreprises de recyclage garantit la revalorisation des matières premières selon le niveau actuel de la technique.

Approvisionnements écologiques, gestion des produits chimiques

L’Eawag est membre fondateur de la Communauté d’intérêt écologie et marchés Suisse (CIEM) dont elle s’attache à suivre les recommandations.

Au sein de l’Eawag, l’équipe Environnement s’engage en faveur d’une gestion des produits chimiques respectueuse des ressources naturelles. Depuis l’introduction de VSoft et plus tard SAP, toutes les commandes peuvent être consultées via l’Intranet de l’Eawag (Finances-> Achats & approvisionnements).

Communication

  • Les projets en cours sont communiqués en fonction des besoins. Les collaboratrices et collaborateurs de l’Eawag ont accès aux informations sur les activités de l’équipe Environnement via les rubriques Actualités, et sur les procès-verbaux de réunions via Life@Eawag.
  • Chaque année, au printemps, un article succinct est rédigé dans le cadre du rapport annuel. Cet article ainsi que le site ouvert constituent ensemble notre rapport environnemental.

Projets et initiatives en fonction des zones

Énergie

100% d’énergies renouvelables pour l’Eawag

Le 4 décembre 2006, à la demande de l’équipe Environnement, la direction a fixé des ambitieux objectifs énergétiques pour l’Eawag.

L’Eawag applique toutes les mesures nécessaires pour couvrir la totalité de ses besoins en électricité et en chaleur avec des énergies renouvelables et dans le respect de l’environnement.

  • A partir de 2007, les achats d’électricité ont été réorientés progressivement vers le courant vert certifié «naturemade star», et depuis 2010, les besoins de l’Eawag Dübendorf sont entièrement couverts par ce produit, de même que les besoins de l’Eawag Kastanienbaum depuis 2012. Le label naturemade fut élaboré en collaboration avec l’Eawag. Il atteste le respect des conditions cadres écologiques dans l’exploitation de la force hydraulique et obéit d’une manière générale aux règles du développement durable. Etant donné que, sur les sites de Dübendorf et de Kastanienbaum, l’approvisionnement direct en électricité certifiée naturemade star n’est pas possible, le problème est pallié par l’achat de certificats. En d’autres termes: du courant vert est injecté au prix de l’électricité normale à hauteur de nos financements.
  • L’Eawag couvre ses besoins de mobilité avec un bilan carbone neutre. Les émissions de CO2 sont compensées non seulement pour les déplacements en avion, mais pour tous les besoins de mobilité (à l’exception des TP) au travers de taxes et du financement de projets appropriés.

L’Eawag produit sa propre électricité solaire. Le 12 juillet 2007, la direction de l’Eawag a approuvé la poursuite du développement du photovoltaïque. Sa consolidation sur le site de Kastanienbaum a été réalisée à l’automne 2007. A Dübendorf, des installations supplémentaires sont été mise en service fin 2012 sur l’immeuble de bureaux rénové et fin 2015 sur le Forum Chriesbach. Les installations actuelles produisent près de 170 MWh d’électricité solaire en autoconsommation. Au cours des années 2010-2011, environ 2000 MWh de courant vert labellisé naturemade star ont été achetés pour le site Eawag de Dübendorf, 2200-2500 MWh pour les années après 2012. Cela correspond à 100% de la consommation d’électricité de l’Eawag sur le site de Dübendorf, hors production propre. 97,5% des achats d’électricité concernaient du courant vert certifié naturemade star issu des centrales hydrauliques de Thoune (AAREwerke), et 2,5% provenaient d’une installation éolienne. Au 1er janvier 2011, nous avons migré vers le courant vert naturemade star de BKW FMB Energie SA, toujours dans les proportions de 97,5% pour l’hydraulique et de 2,5 % pour l’éolien. Au 1er janvier 2015, nous avons migré vers l’Energie Thoune SA, dans les proportions de 97,5% pour l’hydraulique et de 2,5 % pour l’électricité solaire. Le courant vert naturemade star de Kastanienbaum a premièrement provenu des services industriels de Schaffhouse et de Neuhausen am Rheinfall (là aussi à hauteur de 97,5% pour l’hydraulique) et à partir de fin 2015 il provient de la Repower SA. Ces certificats ont permis de couvrir également 100% de la consommation, à 675-900 MWh.

Outre la taxe carbone aérienne (applicable depuis 2003), l’Eawag est soumise depuis la fin des années 1990 aux taxes environnementales sur la location de voitures pour les déplacements de service. Ces dernières furent repensées et reformulées en 2008 sous l’angle de la neutralité carbone. Le volet Déplacements comporte d’autres indications sur les taxes de compensation.

Bâtiments

L’équipe Environnement accompagne le domaine de la construction et de l’exploitation avec le concours direct du service technique.

Conjointement avec l’Empa, l’Eawag a mis en place le Forum Chriesbach sur le site de Dübendorf dans le but d’adapter son bâti aux nouvelles contraintes. Les membres de l’équipe Environnement ont été consultés dès l’étape de formulation du cahier des charges du projet. Les aspects relevant du développement durable ont, dès le départ, été une priorité majeure. Les exigences portaient sur un approvisionnement énergétique aussi autarcique que possible, une gestion économe exemplaire de l’eau (y compris la séparation des urines), l’utilisation de matériaux écologiques et un aménagement de l’espace environnant respectueux à la fois de l’homme et de la nature. L’emménagement dans le Forum Chriesbach, qui reste jusqu’à ce jour le bâtiment principal de l’Eawag, a eu lieu en 2006.

Informations et photos

En complément de l’optimisation opérationnelle, un projet de bilan énergétique du Forum Chriesbach, cofinancé par l’Office fédéral de l’énergie (OFEN), a été déployé en 2008. Ce projet fut clôturé le 23 janvier 2009 à l’occasion d’une réunion publique (Forum Chriesbach de l’Eawag: Vision et réalité). Des experts de l’Empa et de 3-Plan Haustechnik AG ont participé au projet aux côtés de collaborateurs de l’équipe Environnement.

En janvier 2008, l’immeuble de bureaux des années 1960, surélevé de deux étages dans le cadre d’une rénovation de fond en comble, a été remis en service. L’occasion de se débarrasser d’un immeuble de location d’une piètre performance énergétique.

Le bâtiment abritant les laboratoires de Dübendorf fut rénové de 2009 au printemps 2010. Les laboratoires de Kastanienbaum furent, quant à eux, rénovés pendant la période 2011-2013. Ces rénovations se sont avérées particulièrement complexes étant donné que les laboratoires sont restés en partie ouverts pendant les travaux. En 2015, le bâtiment d'expérimentation «Aquatikum» fut mis en service à Dübendorf. C’est le premier bâtiment de laboratoires certifié selon le standard «Minergie-P-Eco». En 2016, les installations expérimentales furent complétées par 36 petits bassins de recherche en plein air.

L’aménagement de l’espace environnant a également revêtu une grande importance. En juin 2008, l’Eawag a été distinguée par l’Association de protection de la nature de Dübendorf pour l’aménagement et l’entretien des terrains de l’entreprise dans le respect de la nature.

A l’initiative de l’Eawag, un projet de revalorisation du Chriesbach a été initié en 2005. La direction de la planification, de la construction et de l’entretien a été confiée au canton de Zurich. Une première tranche a été réalisée en 2010, une deuxième fin 2012. Le 4 avril 2012, le Conseil d’Etat du canton de Zurich a voté le budget pour la mise en œuvre de la suite du projet. Le gros des travaux a eu lieu en 2013. Le projet comporte notamment l’installation d’un laboratoire à ciel ouvert de l’Eawag. Le cours d’eau revalorisé et le laboratoire à ciel ouvert ont été ouverts en mai 2014.

Gestion de la mobilité

Les offres pour les collaborateurs et les mesures qui contribuent à une gestion cohérente de la mobilité sont constamment élargies et complétées. 2014 a vu la rénovation de l’espace douche sur le site de Dübendorf ainsi que la publication, pour la première fois, des chiffres clés relatifs aux déplacements professionnels sur la page «Environnement et Energie» du site Internet de l’Eawag. L’abonnement aux offres d’emplois à destination des collaborateurs («Job-abonnement») sera introduit le 1er janvier 2015. Les efforts déployés dans le domaine de la gestion de la mobilité sont répertoriés ici [pdf].

Déplacements avec les transports publics

Les réductions consenties par la Confédération en faveur d’un transport écologique des personnes, tant dans le domaine privé que professionnel, sont augmentées par l’Eawag d’une réduction supplémentaire (financée par les taxes de stationnement ainsi que par la taxe sur le CO2 et les taxes d’incitation pour l’utilisation de la voiture). Cette réglementation, en place depuis 2002, a vu le jour à l’initiative de l’équipe Environnement.

Au total, les abonnements généraux privés sont subventionnés à hauteur de 1255 francs (en 2ème classe) et de 1630 francs (en 1ère classe). En conformité avec la réglementation fédérale générale, les collaborateurs qui sont engagés au moins pour un an bénéficient d’un abonnement demi-tarif gratuit.

Le BonusPass de la ZZV, le Z-BonusPass et le Passepartout-Job-Abo (LU/OW/NW) offrent des avantages aux collaborateurs de l’Eawag qui habitent dans les proches environs de leur lieu de travail. Pour ces collaborateurs, l’achat de l’abonnement général n’est souvent pas rentable et ils ne peuvent profiter que de manière restreinte de l’abonnement demi-tarif, parce que celui-ci n’offre pas de tarifs réduits pour les abonnements de parcours. Le Job-abonnement comble ainsi une lacune. Cet abonnement revient moins cher au titulaire grâce à une contribution de l’Eawag qui compense la différence avec le tarif plein. En outre, avec le Job-Abonnement, l’utilisation du réseau régional est également meilleur marché.

Voyages en avion et compensation du CO2

La taxe de compensation carbone pour les voyages en avion s’élève à Fr. 20.– minimum et Fr. 200.– maximum. Cette taxe est utilisée à l’Eawag au profit de mesures d’économie du CO2 (utilisation actuelle: voir section Vélos). Pour les voyages en avion financés par des ressources externes, la Fondation est subventionnée depuis 2003 par myclimate - the Climate Protection Partnership.

Conseils sur le choix du moyen de transport pour les déplacements professionnels:

  • Réduction de la taille de la délégation au minimum
  • Conférence téléphonique ou vidéoconférence en solution alternative
  • Combinaison des déplacements par avion, resp. prise en charge de dossiers pour d’autres collègues
  • Pour les trajets continentaux jusqu’à 800 km, utiliser le train et dans la mesure du possible le train de nuit (faire débuter les réunions plus tôt)
  • Eviter les vols continentaux jusqu’à 600 km (p. ex. Amsterdam ou Vienne)

Calcul des solutions de voyage les plus avantageuses du point de vue écologique:

Remarques importantes:

  • Impact environnemental: pour les voyages en avion en Europe, l’impact environnemental est 5 à 6 fois plus élevé que pour les voyages par chemin de fer.
  • Temps de voyage: pour les voyages en train jusqu’à 5 h, le temps total de voyage par avion est plutôt plus long.
  • Coûts: en cas d’utilisation de trains de nuit, on peut gagner en temps de travail et économiser des frais d’hôtel.

Présentation «Fly aware» [anglais, pdf]

Vélos

En 2004 et en 2009, l’Eawag a été récompensé par PRO VELO Suisse pour ses performances en matière de meilleure connexion aux transports publics.

Le financement de la promotion du vélo provient d’une taxe d’incitation prélevée en interne sur les voyages par avion.

Infrastructure: à Dübendorf, la piste cyclable et pédestre le long du Chriesbach a été aménagée à l’initiative de l’Eawag et passe depuis 2010 sous un carrefour très fréquenté. A la gare de Stettbach, une installation de stationnement pour vélos dotée d’un système de fermeture est gérée conjointement avec l’Empa. Le bailleur est la ville de Dübendorf. En 2010, elle fut rénovée et agrandie jusqu’à 140 places, qui sont déjà pleinement utilisées. Les installations de stationnement pour vélos sur l’aire de l’entreprise à Dübendorf et Kastanienbaum ont été valorisées. En outre, des branchements électriques ont été créés sur les deux sites. En ce qui concerne les réparations de vélos, une collaboration avec des ateliers locaux de réparation de vélos a été mise en place.

Opération de débarras et prêt: chaque année a lieu une opération de débarras des vélos abandonnés et défectueux. 50 ont été réparés jusqu’à maintenant et sont mis à disposition gratuitement jusqu’à un an à titre de vélos d’entreprise contre un dépôt de garantie. Les personnes de l’Eawag intéressées peuvent prendre contact avec l’atelier. Des prêts de courte durée pour quelques heures sont également possibles gratuitement (s’adresser à l’accueil). Il existe une offre similaire à Kastanienbaum pour les collaborateurs et les visiteurs.

Une entreprise cyclophile et autres renseignements sur le prêt de vélos.

Nous participons avec succès depuis 2006 à l’action 'Bike to work'.

Bike to work 2018

Restauration

Restaurant du personnel «aQa»

Le Forum Chriesbach de l’Eawag abrite un restaurant du personnel moderne, spacieux et attrayant qui propose une offre bio et des plats de saison équilibrés. A la suite d’entretiens et de visites approfondies d’entreprises de référence, la direction a été confiée au Eldora AG . Le restaurant aQa est labellisé Goût Mieux. Le conso-guide des poissons à consommer et à éviter édité par WWF Suisse y est respecté. L’équipe Environnement exerce un rôle consultatif et soutient l’exploitation affiliée à Goût Mieux au travers de différentes actions.

Le restaurant aQa est également accessible au public (du lundi au vendredi, de 8h00 à 15h30).