Le projet

Jadis, le Chriesbach serpentait naturellement à travers la campagne avant de se jeter dans la Glatt (cf. carte de 1667 / Hans Konrad Gyger) à Dübendorf. Il inondait souvent les champs avoisinants. Dans le cadre des constructions d'autoroutes à la fin des années 1970, le Chriesbach a été abaissé et fortement canalisé. Depuis lors, il est devenu un canal monotone. Grâce au projet de revitalisation, il a retrouvé une forme naturelle et une nouvelle vie – et ce, sans transiger sur la protection contre les crues

Bancs et accès à l’eau

Le Chriesbach relie les habitats des animaux et des plantes le long de son cours avec ceux de la Glatt, la rivière dans laquelle il se jette. Il remplit ainsi une fonction importante de maillage écologique. La revitalisation du Chriesbach supprime les obstacles à la migration des poissons et permet l'émergence de nouveaux habitats diversifiés pour la vie aquatique. Mais la rivière est devenue également plus attrayante pour les gens en quête de détente – grâce à des bancs et à des accès à l'eau. Près du siège de l'Eawag, un laboratoire à ciel ouvert, deux étangs et diverses installations de mesure pour la formation, la recherche et la vulgarisation ont vu le jour sur les berges du Chriesbach.

Défrichages indispensables – Replantation après l'achèvement des travaux

Le Chriesbach a été revitalisé sur une longueur de 900 bons mètres. Les travaux ont été réalisés en trois étapes. Le premier tronçon allant du nouveau pont du Glattbalbahn jusqu'à 100 mètres à l’ouest du pont Neugutstrasse a été avancé et déjà achevé en 2010 en même temps que le nouveau trottoir et la nouvelle piste cyclable qui longent la rivière. La seconde étape portait sur la section inférieure restante qui allait jusqu’à la confluence avec la Glatt et a été réalisée pendant l’hiver 2012/2013. La troisième étape supérieure englobait le tronçon qui va du pont de Kriesbachstrasse/Dübendorf jusqu’au nouveau pont du Glattalbahn (à hauteur de Neugut). À proximité de l’embouchure, des travaux de défrichage (partiels) furent indispensables sur les berges boisées existantes. Les grands arbres ont été épargnés autant que possible. Les travaux proprement dits ont été achevés en avril 2014. Pour finir, les rives ont été replantées avec des arbustes et des arbres adaptés aux conditions locales. L’inauguration solennelle du tronçon revitalisé a eu lieu les 16 et 1´7 mai 2014.

Le projet de revitalisation de l'Office cantonal des déchets, de l'eau, de l'énergie et de l'air (AWEL) a coûté environ 4 millions de francs. Le gouvernement fédéral, le fonds «naturmade star» de l'ewz, ainsi que l'Eawag et la municipalité de Dübendorf soutiennent le projet par le versement de contributions substantielles.

Le Chriesbach revitalisé à l'ouverture en mai 2014.
(Photo: Andres Jordi)

Le bâtiment du laboratoire inauguré en 1970; au premier-plan, le Chriesbach venait d’être canalisé, abaissé et bétonné
(archives Eawag).