Actualités de l'Eawag

Des chefs d'États et représentants de la politique et de la pratique du monde entier se sont réunis pour examiner les questions pressantes du climat et de la qualité de l’air lors de la conférence Climate and Clean Air, qui s’est tenue du 21 au 23 février 2024 à Nairobi dans le cadre de la sixième session de l’Assemblée des Nations unies pour l’environnement. (Photo: CCAC)
Cadre institutionnel
L’Eawag rejoint la «Climate and Clean Air Coalition» du ...
29 février 2024

Le Programme des Nations unies pour l’environnement (PNUE) accueille l’Eawag comme partenaire non gouvernemental de la coalition pour le climat et l’air pur (Climate and Clean Air Coalition CCAC).

Le président du conseil municipal de Dübendorf, Patrick Schärli, dévoile la plaque par laquelle les Académies suisses des sciences naturelles (SCNAT) honorent l'Eawag en en faisant un Chemical Landmark, un lieu où l'histoire de la chimie a été et est écrite. A droite, le directeur de l'Eawag Martin Ackermann, à gauche le président de la SCNAT Philippe Moreillon. (Photo : Andres Jordi, SCNAT)
Cadre institutionnel
«Chemical Landmark» décerné à Eawag
27 février 2024

L’Académie suisse des sciences naturelles distingue l’Institut fédéral suisse des sciences et technologies de l’eau de Dübendorf comme site emblématique de l’histoire de la chimie. Sous l’impulsion de son directeur Werner Stumm, l’Eawag a révolutionné la discipline en introduisant la chimie environnementale. Il a ainsi contribué considérablement à la compréhension des processus naturels complexes et à la propreté des eaux suisses.

Urs von Gunten a toujours associé la recherche à la pratique. (© Alain Herzog / 2024 EPFL)
Interview
Urs von Gunten, la star méconnue du traitement de ...
16 février 2024

Bien qu’il ait reçu de nombreuses reconnaissances internationales pour ses recherches, Urs von Gunten, professeur affilié à l’EPFL et à l'Institut Fédéral Suisse des Sciences et Technologies de l'Eau (Eawag), est un scientifique d’une modestie désarmante. Urs von Gunten prendra sa retraite dans un an : Il est temps de revenir sur sa carrière.

Les collaborateurs de l'Eawag Brian Sinnet, Michael Plüss et Pascal Rünzi lors de la préparation d'une chaîne de mesure de thermistors qui mesure la température, la pression et la turbidité dans les lacs glaciaires. (Photo: Tobias Ryser)
LinkedIn
Bourse postdoctorale de l’Eawag
13 février 2024

La bourse postdoctorale de l’Eawag a pour objet d’offrir à de jeunes scientifiques talentueux ayant des idées de recherche intéressantes la possibilité d’occuper un poste de recherche pendant deux ans à l’Eawag et d’asseoir leur carrière dans la recherche en vue de devenir des chercheurs indépendants. Le boursier postdoctoral sera accueilli dans l’un des douze départements de recherche de l’Eawag. La date limite de dépôt des candidatures est fixée au 11 avril 2024.

Le groupe de recherche de l’Eawag a utilisé un bateau et une plateforme pour procéder à des mesures de grande ampleur sur le transport des gaz dans les eaux du Rotsee. (Photo: Tomy Doda, Eawag)
Actualités
Le mouvement des gaz à travers un lac
25 janvier 2024

La nuit et pendant les froides journées d’hiver, l’eau du lac refroidit plus rapidement à proximité du rivage qu’au milieu du lac. Il en résulte un courant qui relie les berges à la partie plus profonde du plan d’eau. Une équipe internationale dirigée par des chercheuses et chercheurs de l’Eawag a pu montrer pour la première fois que cette circulation horizontale transporte des gaz comme l’oxygène et le méthane.

Eawag Directeur Martin Ackermann et Empa Directrice Tanja Zimmermann (Photo: Marion Nitsch, Empa).
Interview
L’objectif : la société fixatrice de CO2
22 janvier 2024

Avec de nouvelles initiatives et des objectifs tout à fait ambitieux, Tanja Zimmermann et Martin Ackermann veulent apporter des réponses au changement climatique.

Christa McArdell et Marc Böhler de l'Eawag expliquent comment l'ozone élimine les micropolluants dans les eaux usées (Photo : Eawag, Claudia Carle).
Actualités
L'Eawag présente l'une de ses success stories en marge ...
18 janvier 2024

À l’occasion du Forum économique mondial WEF à Davos, le domaine des EPF a invité 50 personnalités de la politique, de la recherche et de l’économie à Davos et a présenté des points forts de la recherche actuelle. L'Eawag a montré comment, grâce à ses travaux, il a ouvert avec succès la voie au traitement élargi des eaux usées.

David Janssen collecte des échantillons d’eau dans les rivières du Groenland du sud afin d’analyser leur teneur en métaux lourds et en nutriments (Photo: Julian Charrière).
Actualités
Métaux lourds dans les rivières du Groenland
12 décembre 2023

Les études de terrain réalisées dans le sud du Groenland par le chercheur de l’Eawag David Janssen montrent que les métaux lourds dans les rivières sont en majeure partie d’origine naturelle et qu’au moins pour la période d’observation, l’impact de l’exploitation minière et de l’agriculture était négligeable.

Les légionelles se sentent particulièrement à l’aise dans les biofilms à l’intérieur des tuyaux de douche. À présent, l’Eawag a analysé les autres micro-organismes avec lesquels elles y vivent. Sur la photo un biofilm prélevé dans un tuyau de douche (Photo: Eawag, Frederik Hammes)
Actualités
Une légionelle arrive rarement seule
8 décembre 2023

Les légionelles interagissent toujours avec d’autres organismes. Les chercheuses et chercheurs de l’Eawag ont caractérisé les communautés microbiennes et analysé leur relation avec ces bactéries.

L’ozone est insufflée par ces diffuseurs dans les eaux usées épurées (STEP Neugut, Dübendorf; Photo: Max Schachtler).
Cadre institutionnel
L’approche suisse de traitement moderne des eaux usées ...
1 décembre 2023

Une équipe de sept actuels et anciens chercheuses et chercheurs de l’Eawag reçoit en 2024 le prix Sandmeyer de la Société Suisse de Chimie pour le développement d’un traitement avancé des eaux usées destiné à éliminer les micropolluants à l’ozone. Caractéristique particulière: 15 ans seulement se sont écoulés entre l’étude des principes fondamentaux et la mise en œuvre technique à grande échelle – une performance uniquement possible parce que beaucoup de connaissances étaient déjà réunies à l’Eawag et que la collaboration interdisciplinaire est une réalité à l’Institut suisse de recherche sur l’eau.